Ghana
Agriculture - Alimentation

Le bambou pour la restauration du paysage

Consortium pour le développement d une économie restauratrice - Présenter une alternative plus durable de la gestion des paysages par le biais d'une approche d'économie restauratrice

Une initiative de Défenseur de la conservation de la biodiversité

Présentation de l'initiative

Les premières évaluations menées par le CRED, un consortium d’organisations ayant pour objectif de transformer le paysage de Kogyae (Ghana par l’agroforesterie du bambou), suggèrent qu’il existe des possibilités à grande échelle d’améliorer la santé écologique, de capturer le carbone et d’améliorer la qualité de vie grâce à l’agroforesterie, à un meilleur traitement des terres en jachère et à d’autres pratiques durables dans le paysage. À cette fin, un plaidoyer est fait pour la restauration de 5 000 ha de terres dans les dix ans à venir, en bordure de la réserve naturelle intégrale de Kogyae, avec la possibilité de l’étendre à 15 000 ha dans les 20 ans, est en cours de réalisation pour être pris en considération par les investisseurs potentiels. Cette initiative contribuera, par le biais de l’agroforesterie du bambou, à hauteur de 1% de l’engagement du gouvernement à relever le défi de Bonn.
Le CRED cherche donc à poursuivre des solutions qui s’intègrent aux valeurs des communautés locales par le développement d’entreprises vertes communautaires qui peuvent créer des opportunités économiques pour les communautés locales en améliorant leurs moyens de subsistance et en les rendant résistantes au climat. Le CRED cherche à atteindre cet objectif grâce à l’approche des zones de gestion des ressources communautaires (CREMA) qui devrait permettre de soumettre environ 30 000 ha de terres communautaires à des pratiques foncières durables, de sécuriser les droits de propriété (arbres et terres) et de restaurer les habitats dégradés (terres réservées et hors réserve) et les écosystèmes grâce à des systèmes agroforestiers et des pratiques sylvicoles.
Le CRED permettra entre autres de créer un paysage respectueux du climat grâce à l’agroforesterie du bambou, ce qui aura les avantages suivants
– Potentiel de séquestration du carbone 5X supérieur à celui des espèces indigènes
– Source d’énergie alternative/ meilleure
– Logement intelligent
– Gestion du paysage
– Source alternative de revenus

Objectif

Présenter une alternative plus durable de la gestion des paysages par le biais d'une approche d'économie restauratrice

Niveau de réalisation

Etude de faisabilité, diagnostic

Dates du projet

10/01/2018

Résultats quantitatifs

Initiatives pilotes

essais sur le terrain

engagement de la communauté

développement de pépinières

Résultats qualitatifs

Propagation réussie des espèces de bambou

mise à l’échelle en cours, mobilisation et organisation de groupes d’agriculteurs dans le paysage

Financement

Association Suisse "Bambou pour l'avenir" bamboo4future.org

A propos
de l'organisation

Défenseur de la conservation de la biodiversité

Site web
Emil Martey Fisher
Coordinateur
vincent@biodiversityadvocates.org

Faire progresser et transformer les paysages non durables au Ghana grâce à l’agro foresterie du bambou afin d’améliorer les moyens de subsistance, la capture du carbone,  la fertilité des sols et l’écologisation du paysage.

Retrouvez les sur
Un projet
en collaboration
  • Oko Forests

    Buisiness - Industrie

    Site web
    Kofi Debrah
    kofi@okoforests.com
  • Défenseurs de la conservation de la biodiversité

    ONG

    Site web
    Vincent Awotwe-Pratt
    vincent@biodiversityadvocates.org