Zambie
Agriculture - Alimentation

Sauver la terre, nourrir la nation.

Cette initiative est promue par Mooto Cashew Suppliers pour contribuer à la reforestation de la Zambie et à la réduction de ses pénuries alimentaires par la multiplication végétative artificielle par greffage de bois tendre d'anacardiers

Une initiative de Mooto Cashew Suppliers Ltd

Présentation de l'initiative

Notre entreprise reboise la région avec des anacardiers afin de réduire les gaz à effet de serre et de contrôler le changement climatique. Il s’agit d’anacardiers nains hybrides à maturité précoce et à rendement plus élevé, produits par la multiplication végétative artificielle par greffage de bois tendre. Nous avons une plantation de 500 anacardiers nains améliorés qui ont été importés du Mozambique en 2012 où nous extrayons des scions à greffer avec des plants locaux pour produire des anacardiers hybrides améliorés à maturité précoce et à rendement plus élevé. Les arbres que nous avons produits sont vendus et loués à de petits exploitants agricoles dans les zones rurales.

Notre objectif est de produire et de planter 1 million d’anacardiers sur une période de 5 ans grâce à la mise en place de coopératives rurales de noix de cajou composées de brûleurs de charbon de bois. Les coopératives sont approvisionnées en plants de cajous hybrides greffés ayant une maturité précoce et un rendement plus élevé qu’elles distribuent à leurs membres moyennant une rémunération, afin de les détourner du brûlage de charbon pour les consacrer à la culture des cajous. Les droits perçus pour les arbres nous sont remis en contrepartie des plants que nous avons fournis à la coopérative et les fonds sont utilisés pour nos activités et pour produire davantage de plants. Grâce à la création de coopératives rurales de noix de cajou, nous offrons aux ménages les plus pauvres des zones rurales, qui disposent de peu de ressources et de connaissances sur la production de noix de cajou, la possibilité de participer de manière rentable à la chaîne de valeur de la noix de cajou que nous savons rentables.

 

Objectif

Reboiser la Zambie et réduire ses pénuries alimentaires par la multiplication végétative artificielle par le greffage de bois tendre d'anacardiers.

Niveau de réalisation

Recherche en cours

Dates du projet

01/01/2016

Résultats quantitatifs

Superficie des terres agricoles par un seul exploitant, volume d’exploitation du bois par hectare de terre, nombre de personnes travaillant dans le domaine du changement climatique dans la forêt communautaire COPAL .
Les 2 000 arbres matures que nous avons fournis en 2015 génèrent et rapportent environ 1 346 dollars par an à chacun des 20 agriculteurs de la coopérative. Les 13 000 autres semis que nous avons produits devraient arriver à maturité d’ici la fin de l’année prochaine et rapporteront la même somme aux agriculteurs concernés.

Selon le Réseau de foresterie urbaine (2018), un arbre mature absorbe environ 48 livres de dioxyde de carbone par an. Les 2000 arbres matures que nous avons plantés en 2015 absorbent donc environ 96 000 livres de dioxyde de carbone, ce qui réduit les effets de serre. Nous avons également mis en place un réseau de 150 brûleurs de charbon de bois qui ont fourni les 15 000 plants et ont cessé de brûler du charbon de bois pour se concentrer sur la culture des noix de cajou, réduisant ainsi le taux de déforestation.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Financement

Apports de capitaux par des actionnaires.

A propos
de l'organisation

Mooto Cashew Suppliers Ltd

Mwala Mooto
Directeur executif
mwalamooto@gmail.com
260975000541

Notre entreprise relève le défi de la déforestation, de la pauvreté, des pénuries alimentaires et de la malnutrition dans la province occidentale de la Zambie, qui est la région la plus pauvre du pays. Cette région se caractérise par des conditions géographiques et climatiques difficiles, avec des ressources en terres arables limitées qui permettent de maintenir la production agricole, à l’exception de cultures résistantes à la sécheresse comme les anacardiers. La région compte une population de 902 974 habitants avec un taux de pauvreté élevé de 82,2 %, dont 70 %  sont des femmes.

Notre activité vise donc à reboiser la région avec des anacardiers afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il s’agit d’anacardiers nains hybrides à maturité précoce et à rendement plus élevé, produits avec la multiplication végétative artificielle par greffage de bois tendre.

 

Retrouvez les sur
Un projet
en collaboration
  • University of BarotseLand

    Science et Recherche

    Site web
    Ndiyoi Mukelabai
    mukelabai.ndiyoi@gmail.com
    260977430928