La transition écologique en Afrique – Africités 2018

Marrakech, Maroc

Du 20 au 24 novembre 2018, le Sommet Africités 8 a réuni à Marrakech plus de 5000 participants, acteurs de la vie locale du continent et partenaires issus d’autres régions du monde : ministres en charge des collectivités locales ; ministres du logement et du développement urbain ; ministres de la fonction publique ; autorités et élus locaux ; responsables des administrations locales et centrales ; organisations de la société civile ; associations et syndicats ; opérateurs économiques des secteurs publics et privés et de l’économie sociale/solidaire ; chefs traditionnels ; chercheurs et universitaires ; agences de coopération internationale.

Climate Chance a participé activement à cet événement en organisant la Session sur la Transition Ecologique en Afrique, le Side-Event sur la contribution des acteurs non-étatiques afriacains au Dialogue de Talanoa : Bilan du sommet Climate Chance – Afrique 2018 et finalement le Président de Climate Chance, Ronan Dantec, est intervenu dans une plénière lors de la journée climat du 22 novembre, où il a annoncé le sommet Climate Chance - Afrique à l'automne 2019 à Accra, Ghana.

Organisé par

Présentation de la session

La transition écologique requiert une remise en cause des priorités des économies locales et leur redéfinition à l’aune des principes de la sobriété, de l’efficacité énergétique, et de l’économie circulaire.Les choix que les villes et les territoires d’Afrique feront en matière d’accès à l’énergie, d’aménagement du territoire, d’organisation des systèmes de production, de transport et d’échanges, et par rapport à leur caractère plus ou moins inclusif, seront d’une importance capitale pour le devenir de l’Afrique et du monde.

Se pencher sur la transition écologique en Afrique, c’est réfléchir aux enjeux économiques, écologiques, sanitaires, sociaux, politiques d’un continent connaissant actuellement une croissance économique prononcée et qui devrait abriter 40 % de l’humanité en 2100. En Afrique se pose particulièrement la question de l’équilibre entre priorité de développement immédiat et besoins à long terme en matière de résilience climat…

Des territoires placent déjà la transition écologique au centre de leur stratégie, se tournant ainsi vers de nouvelles opportunités. Les villes d’Afrique sont particulièrement sous pression et doivent accroître leur capacité d’adaptation et d’atténuation rapidement afin d’entrer pleinement dans la transition écologique, cela en concertation avec les acteurs des territoires, notamment les élus locaux.  Cette séance explorera les enjeux et les possibilités qui s’y rattachent :

  • Accès à l’énergie propre et renouvelable pour les villes africaines
  • L’économie circulaire au service des villes africaines, pour une gestion efficace des déchets (solides et liquides) et une meilleure santé environnementale des habitants
  • Mobilité et transport durable et moins polluant dans les territoires africains
  • Santé environnementale dans les villes africaines : pollution et problèmes de qualité de l’air
  • Conservation des sols, agriculture durable et souveraineté alimentaire territoriale
  • Préservation des forêts et de la biodiversité face à l’étalement urbain en Afrique
  • Adaptation au changement climatique, l’importance de la mise en place de systèmes d’alerte précoce
  • Mécanismes de financement de la transition écologique en Afrique.

Les intervenants

  • Felice ZACCHEO – Chef de la DG DEVCO de la Commission Européenne
  • Secou SARR – Directeur d’ENDA Energie
  • Mustapha BAKKOURY – Président de la région Casablanca-Settat, Président de MASEN
  • Kobie BRAND – Directrice ICLEI Afrique
  • Alice NABALAMBA – Chief Urban Dev. Officer, Infrastructure, Urban Dev. Department, Banque Africaine de Développement
  • Manuel DE ARAUJO – Maire de Quélimane au Mozambique
  • Jean-Pascal MAGE – CEO de BlueKarb
  • Cheikh GUEYE – Maire de Dieuppeul-Derkle et membre du conseil municipal de Dakar
  • Abderrahim KSIRI – CESE Maroc
  • Hicham AMADI, Président Directeur Général de 2WLS

Session modérée par Luc GNACADJA, ancien ministre du Bénin, ancien Secrétaire exécutif de l’UNCCD et membre de Climate Chance, et présidée par Rosa OUSSOUKRO RAPONDA, Maire de Freetown, Sierra Leone

Les propos marquants

Monsieur Boudra, président d’AMPCC, remercie Climate Chance d’associer les collectivités à son travail de mise en réseau des acteurs du climat. Il insiste syr ke fait que les collectivités doivent obtenir plus facilement des financements climat, et s’unissent en intercommunalités pour créer des projets mutualisés.

Felice ZACCHEO – Chef de la DG DEVCO de la Commission Européenne : « Il est essentiel de créer un environnement favorable au sein des collectivités locales africaines, notamment en renforçant les capacités, afin qu’elles puissent accéder aux financements, comme ceux de l’Union Européenne. C’est le travail mené par le CoMSSA (Convention des Maires en Afrique Subsaharienne). »

Hicham AMADI, Président Directeur Général de 2WLS : « Notre but est de permettre de partager une course à plusieurs dans un véhicule, afin de réduire l’utilisation des voitures individuelles et les émissions de gaz à effet de serre. »

Secou SARR – Directeur d’ENDA Energie : « Passons à un modèle économique qui prend en compte tout le cycle de vie des produits. Il faut découpler la croissance économique de l’exploitation des matières première, considérer les déchets comme de l’or et non comme des ordures ! […] Il est très important de développer les intercommunalités pour fédérer les efforts et les projets. »

Les recommandations issues de la session

Plus d’informations sur les recommandations du sommet Africités adressées aux décideurs publics et privés