30 Nov 2018

08/12, 14h30 : Construire des partenariats et suivre les progrès – le rôle des acteurs non étatiques et infranationaux

Un side-event co-organisé par Climate Chance, le Comité économique et social européen, et l'Institut allemand pour le développement (DIE)

Quand et où?

Side-event COP24

8 décembre 14:30-16:00

Pavillon de l’Union européenne, salle Bruxelles

Katowice, Pologne

Présentation

Les acteurs non étatiques et infranationaux, tels que les administrations locales, les entreprises et les réseaux de la société civile, prennent de nombreux engagements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter aux effets déjà visibles du changement climatique. Cette conférence aborde deux questions urgentes. Premièrement, comment fonctionnent les actions non étatiques et infranationales en faveur du climat? Deuxièmement, comment ces actions peuvent-elles être renforcées afin de mettre en œuvre l’accord de Paris et d’atteindre un niveau d’ambition plus élevé?

Cet événement marquera la publication du premier rapport annuel de l’Observatoire de l’action climatique – Climate Chance, qui documente les actions non étatiques et infranationales au moyen d’une série d’observations analysant l’évolution récente des émissions sectorielles, ainsi que d’un examen des principaux réseaux de gouvernements locaux, y compris des études de cas sur des territoires engagés en faveur d’objectifs d’atténuation. En outre, les conclusions des éditions de 2018 et 2017 de l’Annuaire de l’action mondiale pour le climat publié par l’ONU Changements climatiques seront abordées, ainsi que les performances réelles des actions non étatiques et infranationales depuis 2013. Une attention particulière sera accordée au rôle de l’action pour le climat dans l’hémisphère Sud.

Il reste des défis à relever pour renforcer l’action pour le climat. Par exemple, les actions en faveur du climat sont réparties de manière inégale. Aujourd’hui, les actions enregistrées ne comblent pas les lacunes laissées par les politiques actuelles et d’importants groupes de parties prenantes tels que les communautés rurales ou les petites et moyennes entreprises – en particulier dans les pays en voie de développement – restent sous-représentés. L’événement se penchera donc sur la manière dont le dialogue multipartite, les instruments politiques et la panoplie d’outils, par exemple par l’intermédiaire de la Coalition internationale pour la gouvernance du climat (GICG), pourraient répondre aux besoins et aux défis posés par l’action pour le climat, ainsi que sur les occasions à saisir pour mener, à l’échelle mondiale, des actions non étatiques et infranationales en matière de climat.

Programme

  • Introduction : Luca Jahier, Président du Comité économique et social européen
  • Ouverture des débats : Prof. Dr. Niklas Höhne, NewClimate Institute
  • Suivre la progression de l’action non-étatique et subnationale sur le climat
    • Présentation du rapport de l’Observatoire Climate Chance de l’action climatique  non-étatique par Ronan Dantec, Président de Climate Chance et Mame Bousso Faye, ENDA Energie (Sénégal), et membre de l’associatioon Climate Chance
    • Présentation de l’Annuaire de l’action mondiale pour le climat publié par ONU climat, par Sander Chan, Institut allemand pour le développement (DIE)
  • Débat : « Instruments politiques et outils pour construire des partenariats multic-acteurs et multi-niveayx efficaces »
    • Solly Msimanga, Mair de Tshwane, Afrique du Sud
    • Robert Hall, Président, Ecolise
    • Tadashi Matsumoto, Coordinateur, Politiques urbaines nationales, changement climatique et croissance verte, OCDE
  • Conclusion : Yvon Slingenberg, Directrice de la DG CLIMA, responsable des négociations internationales sur le climat,  Commission européenne (sous réserve)