[Projet] Faciliter l’accès aux données climat des acteurs africains

L’Observatoire Climate Chance et ses partenaires animent une réflexion sur l’accès aux données climatiques et énergétiques des acteurs locaux africains, un enjeu majeur pour améliorer les projets, leurs financements, mieux répondre aux besoins locaux, et à terme, rehausser les stratégies des États en intégrant l'action de leurs acteurs.

Contexte :

L’Afrique subsaharienne ne représente que 2,3 % des émissions mondiales de GES, tandis que la demande d’énergie augmente dans toute la région, l’accès à l’électricité reste faible, à 32% (16% en milieu rural, 59% en milieu urbain). La source d’énergie prédominante reste la biomasse traditionnelle, avec 730 millions d’habitants qui dépendent de cette source pour cuisiner. En général, les revenus sont faibles, la prévalence des bidonvilles est élevée et les infrastructures sont inadéquates, ce qui fait que le changement climatique n’est pas toujours une priorité. Cela rend la collecte de données liées au climat essentielle dans la région non seulement pour le suivi des émissions de GES et leur relation avec le développement, mais surtout comme un outil pour (1) améliorer les politiques publiques locales et nationales, (2) fournir les capacités d’adaptation, (3) aborder l’accès à une énergie propre, durable et abordable et (4) identifier les opportunités de coopération et d’investissements publics et privés dans le but d’améliorer la qualité de vie et le bien-être des citoyens tout en limitant l’intensité carbone des services dédiés.

La question de la robustesse des données se pose donc tout au long de la chaîne de valeur des données:

  1. Collecte: les enjeux du cadres de gouvernance, de leur mesures et leur faible publication (et des systèmes de contrôle associés), la faible disponibilité des données au niveau local et le manque d’infrastructure;
  2. Analyse: les enjeux des compétences des fonctionnaires nationaux et locaux, l’existence de cadres d’analyse spécifiques à chaque pays (non standardisés) et base carbone;
  3. Utilisation: les enjeux d’outils de décision des acteurs: manque de plateforme / sites d’information dédiés, faible sensibilité des acteurs, etc.

Proposition de Climate Chance et ses partenaires

En 2018 à Abidjan, l’Observatoire Climate Chance a organisé une 1ère session ouverte par le Centre Régional de Collaboration – Lomé, pour identifier les principaux enjeux liés aux données climat en Afrique tels que: l’accès fluctuant et la disponibilité des données entre secteurs, pays ou territoires, la réticence des gouvernements nationaux à partager des données avec les acteurs locaux, la représentation des organisations de la société civile (OSC) dans la planification climatique locale et nationale qui doit encore être améliorée, etc.

En 2019 à Accra, une deuxième session a approfondi les discussions pour parvenir à une compréhension commune des obstacles actuels à la collecte de données aux niveaux sectoriel, local et national et identifier les outils et expériences de coopération qui pourraient être partagés et répliqué.

En 2020 nous proposons une série de 3 ateliers dédiés à l’enjeu de l’accès aux données, dans le cadre des Ateliers virtuels de Climate Chance qui réunit chaque jeudi les coalitions thématiques Climate Chance :

Les objectifs communs à ces 3 ateliers sont :

  1. Identifier les initiatives africaines améliorant l’accès aux données climat et leur gouvernance pour les acteurs non-étatiques;
  2. Explorer des pistes concrètes pour un travail collectif et un espace de collaboration;
  3. Capturer les principaux enseignements et principes pour formuler une position commune parmi les acteurs engagés.