14 Juin 2019

Rencontres de l’action internationale des collectivités

Les mardi 2 et mercredi 3 juillet prochains, Cités Unies France et ses partenaires organisent la 10ème édition des Rencontres de l’internationalisation des collectivités territoriales.

Conférence « Quelles solutions les collectivités portent-elles en matière d’innovation énergétique et climatique en Afrique ? »

Contexte :
Il est désormais largement reconnu que les collectivités locales sont confrontées en première ligne aux changements climatiques et aux enjeux de soutenabilité de leur modèle de développement. En matière d’énergie, certaines collectivités africaines s’engagent dans une réduction de leur dépendance aux énergies fossiles dans plusieurs secteurs clés, aidées ou non par des cadres nationaux plus ou moins incitatifs : transports, production d’électricité, bâtiment.

A l’heure où l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris et de l’ODD 7 sur l’accès à une énergie propre et abordable sera conditionnée par les décisions d’investissement des 5 à 10 prochaines années :

  • Outre les leviers de la commande publique, comment les collectivités peuvent-elles influencer les normes et standards pour réduire la croissance de la consommation d’énergie sur leurs territoires ? Ces solutions contribuent-elles à réduire la précarité énergétique des ménages ? Quels sont les facteurs-clés de réussite pour déployer ces solutions au niveau des collectivités en Afrique ?
  • Comment la coopération décentralisée peut-elle contribuer à cet effort, nécessairement massif ? Comment favoriser la mise à l’échelle des solutions, qu’elles soient techniques, organisationnelles ou financières (dispositif 1% énergie) ?
  • Comment un projet d’énergie peut-il aider une collectivité ou un territoire à s’adapter au changement climatique ?

Co-présidence : 
Ronan Dantec, Président de l’Association Climate Chance, Sénateur de Loire-Atlantique
Représentante/Représentant d’une collectivité africaine

Animation :
Association Climate Chance : Vanessa Laubin, déléguée générale
Cités Unies France : Constance Koukoui, cheffe du service animation géographique et thématique

Intervenants proposés :
– 1 métropole africaine (à définir)
– 1 ville secondaire africaine : Kossi Bruno Loglo, maire de Tsévié (à confirmer)
Elaboration du plan d’action climat et énergie en collaboration avec la société civile (université et ONG)
– Une collectivité française: Sylvain Davila, chargé de mission à la délégation Coopération-Europe- International, Région Nouvelle-Aquitaine
Retour d’expérience sur le projet So’Faso conduit avec la région du Plateau Central depuis la réalisation d’un Plan Climat Énergie Territoire (PCET) en 2014, jusqu’à la phase actuelle du projet portant sur le renforcement de l’accessibilité aux énergies renouvelables en zones rurales.
– 1 entreprise (à définir)
– 1 fonds d’investissement (à définir) ou 1 structure d’appui (à définir)
– Un partenaire institutionnel : Christine Moro, Ambassadeur, Déléguée pour l’action extérieure des collectivités territoriales, Secrétaire générale de la Commission nationale de la coopération décentralisée

Info pratiques

Mercredi 3 juillet 2019, de 11h à 12h30

Salle à définir

Micro-atelier – Élaborer une méthode d’analyse de l’impact climatique des projets de coopération décentralisée

L’Observatoire, dans la mesure où il n’a pas vocation à créer de la connaissance mais à synthétiser les savoirs existants, propose de s’appuyer sur les retours d’expérience des partenaires impliqués dans la gestion de projets de coopération décentralisée, en particulier la Direction des Affaires Extérieures des Collectivités Territoriales (DAECT) et la Commission Nationale de la Coopération Décentralisée (CNCD), ainsi que Cités Unies France (CUF) et Platforma.

En particulier, l’Observatoire propose de réaliser une enquête de terrain via la construction et l’envoi d’un questionnaire à destination des responsables de projet de coopération décentralisée au sein des collectivités territoriales françaises, voire étrangères. Ce n’est donc qu’à partir des moyens d’analyse existants et des données recueillies que l’Observatoire pourra poser un diagnostic sur la maniabilité des ces indicateurs d’impact climatique par les parties prenantes aux projets de coopération décentralisée dans le cadre de leurs activités de suivi-évaluation.

Info pratiques

Mercredi 3 juillet 2019 – 17h

Salle A