Cameroun
Adaptation - Résilience
Agriculture - Alimentation
Education - Formation climat
Gouvernance multi-niveaux
Transition de l'économie (filières durables, économie circulaire, déchêts)

Développer la chaîne de valeur du miel pour la conservation de la forêt de Kilum-Ijim et l’amélioration des moyens de subsistance

Cameroon Gender and Environment Watch (CAMGEW) est une organisation à but non lucratif créée en 2007. Nous travaillons pour la protection de l'environnement en renforçant les capacités des membres de la communauté, en particulier les femmes et les jeunes, dans les éco-entreprises et la régénération de la forêt pour améliorer les moyens

Une initiative de Observatoire du genre et de l'environnement du Cameroun (CAMGEW)

Présentation de l'initiative

Le projet de CAMGEW (Cameroon Gender and Environment Watch) est mis en place pour les communautés autour de la zone forestière de Kilum-Ijim. Il fournit un modèle innovant pour la préservation de la biodiversité, basé sur la gestion communautaire des forêts pour augmenter la production de miel et sur le développement de marchés pour les produits finis, afin de générer des revenus pour les populations locales vivant dans et autour de ces zones de grande biodiversité.

Le projet vise à augmenter le nombre d’arbres, en particulier ceux qui attirent les abeilles, dans la forêt de Kilum-Ijim, et donc à accroître la production de miel. Le projet renforcera également le développement de la chaîne de valeur du miel en améliorant la production, la qualité des produits finis et en développant de bons marchés. Le programme forme les apiculteurs à la production de miel, à l’extraction de la cire d’abeille et à la transformation des produits du miel en détergents, lotions, bougies, jus de miel et vin.

Les bénéficiaires du projet reçoivent une formation à l’entrepreneuriat et au développement de la chaîne de valeur du miel. Cela conduit à la création d’emplois, et génère des revenus pour la population locale. Le développement de cette chaîne de valeur verte réduit la pression sur les ressources naturelles, encourage les communautés à soutenir les efforts de conservation, promeut la solidarité communautaire, renforce les capacités des leaders communautaires, notamment des femmes, et améliore les moyens de subsistance de la population.

Objectif

Les principaux objectifs sont les suivants : 1/ préserver la forêt de Kilum-Ijim, et 2/ aider les communautés forestières à améliorer leurs moyens de subsistance.

Niveau de réalisation

Mise en oeuvre

Dates du projet

08/01/2019 project still in progress

Résultats quantitatifs

Entre 2012 et 2020, CAMGEW a réussi à :

  • Planté plus de 87300 arbres mellifères dans la forêt de Kilum-Ijim
  • Mené des actions d’éducation forestière auprès de plus de 56 000 membres de la communauté
  • Développé 3 pépinières avec plus de 100 000 arbres
  • Formation de plus de 2000 apiculteurs à la production de miel, au contrôle de la qualité du produit et à l’extraction de la cire d’abeille
  • Distribution de plus de 1354 ruches aux apiculteurs formés
  • Aide à l’organisation de plus de 2000 apiculteurs en 5 coopératives de miel blanc d’Oku situées autour de la forêt
  • Les femmes et les jeunes se sont vus attribuer au moins 30% des postes dans les coopératives de miel afin de les encourager à poursuivre l’apiculture
  • Création d’un magasin CAMGEW-HONEYSHOP dans le centre urbain de Bamenda pour convertir le miel des apiculteurs en argent. La boutique vend du miel, de la cire d’abeille, des bougies, des costumes d’abeille, des fumeurs d’abeille, du vin de miel, du jus de miel, de la cire d’abeille et du savon en poudre, des lotions pour le corps, etc.
  • 225 femmes et jeunes ont été formés à l’entrepreneuriat et au développement de la chaîne de valeur du miel.
  • 161 femmes et jeunes ont été formés à la production de savon à la cire d’abeille, de savon en poudre et de bougies.
  • 59 femmes et jeunes ont également été formés à la production de jus de miel et de vin.
  • Création de deux plateformes forestières multipartites [une à Oku et une autre à Nso pour la forêt communautaire de Bikov] pour échanger des idées sur les questions forestières et aider à la prise de décision.
  • Les 7 institutions de gestion forestière (IGF) de la région de Kilum, qui gèrent les forêts communautaires, ont été réorganisées par le CAMGEW et d’autres parties prenantes après plus de 10 ans d’interruption de leur mandat.
  • 777 agriculteurs ont également été formés aux techniques d’agroforesterie.

En décembre 2020 :

  • Environ 1600 femmes ont été formées pour accroître leurs compétences commerciales
  • 1325 femmes ont reçu une aide financière sous forme de prêts d’environ 5500 dollars par mois comme sources de revenus alternatives à la forêt. Cela a servi de microfinancement forestier pour les femmes
  • 24 adolescents, garçons et filles, ont été formés à la confection de vêtements, à la fabrication de chaussures et à la coiffure
  • 20 adolescentes ont également été formées au recyclage des plastiques et des vieux tissus africains pour produire des bijoux, des sacs à main, des ceintures, etc.
Résultats qualitatifs

 

  • Plus de 2300 femmes et jeunes filles ont reçu des conseils pour les aider à prendre des décisions et à se sortir des difficultés sociales. Lorsque cela s’est avéré nécessaire, elles ont reçu un soutien financier par le biais du programme de microfinancement de CAMGEW afin de mieux s’intégrer dans la société
  • 400 femmes ont également été sensibilisées/éduquées sur le droit à la légalisation du mariage
  • 200 femmes ont été sensibilisées aux mesures d’atténuation de la violence physique, psychologique et économique
  • 78 mères adolescentes ont amélioré leurs connaissances en matière de nutrition et de soins pour la mère et l’enfant en utilisant des aliments disponibles localement
  • 104 adolescentes ont été formées à la sexualité sans risque afin de réduire les maladies sexuellement transmissibles et les grossesses non désirées

En 2020, grâce aux sessions d’éducation à l’environnement qui ont été menées auprès de plus de 56 000 personnes dans la zone forestière de Kilum-ijim, qui ont contribué à transformer les gens en amoureux de la nature et à changer les comportements négatifs envers l’environnement, les feux de brousse ont été réduits de plus de 7 en moyenne en 2012 à zéro en 2018, 2019 et 2020.

En 2014, un seul feu de brousse a détruit près de 1000 hectares de la forêt. En 2017, un feu de brousse s’est produit, mais cette fois, plus de 70 membres de la communauté, principalement des apiculteurs, se sont rendus dans la forêt pour s’y attaquer rapidement, de sorte que moins de 5 hectares seulement ont été détruits.

Plus nous formons les membres de la communauté à devenir des apiculteurs, plus les feux de brousse sont prévenus et mieux gérés. Puisque qu’aucun apiculteur ne souhaite voir sa ruche brûler, il prévient donc les feux de brousse et contribue ainsi à la protection et à la préservation de la forêt.

APICULTURE = EMPLOIS = ÉGALITÉ DES SEXES = REVENUS = CONSERVATION DES FORÊTS.

CAMGEW-Honeyshop devient un CLIMATE SMARTSHOP (“Magasin Intelligent”) car il aide à lutter contre les feux de brousse qui contribuent aux émissions de gaz à effet de serre, donc au changement climatique. Le marché du miel doit être disponible pour inciter les communautés à protéger les forêts.

Financement

This project a été financé par plusieurs contributeurs :
- PPI-IUNCN
- UNDP
- Swisshand Foundation, Switzerland
- Associated Country Women of the World-UK
- Critical Partnership Ecosystem Fund
- Bees for Development-UK
- The Pollination Project
- Man and Nature-France

Suivre ce projet sur
A propos
de l'organisation

Observatoire du genre et de l'environnement du Cameroun (CAMGEW)

Site web
Emmanuel Binyuy WIRSIY
Directeur du Projet Apiculture et conservation de la nature et des campagnes de sensibilisation
camgew@gmail.com
+237 675184310

L’Observatoire du genre et de l’environnement du Cameroun (Cameroon Gender and Environment Watch – CAMGEW) est une organisation à but non lucratif créée en octobre 2007 avec le numéro d’autorisation N° 000998/RDA/JO6/BAPP pour chercher une solution aux problèmes environnementaux et de femmes au Cameroun.

CAMGEW travaille localement et pense globalement, en intégrant le genre dans la résolution des problèmes environnementaux au Cameroun. Entre 2012 et 2018, CAMGEW a planté 75 000 arbres mellifères dans la forêt de Kilum-Ijim, et formé 1 018 apiculteurs à la production de miel, au contrôle de la qualité de son produit et à l’extraction de la cire d’abeille.

L’organisation a également distribué plus de 895 ruches aux apiculteurs formés et organisé plus de 1000 apiculteurs en 5 coopératives de miel blanc Oku situées autour de cette forêt. Elle a créé un CAMGEW-HONEYSHOP à Bamenda pour convertir le miel en argent. 18 jeunes ont été formés en 2018 sur l’entrepreneuriat dans le développement de la chaîne de valeur du miel pendant 3 semaines, et sont maintenant actifs dans la chaîne de valeur du miel.

CAMGEW a réussi à créer une plateforme forestière multipartite pour échanger des idées sur les questions forestières, et aider à la prise de décision. Les 7 institutions de gestion forestière (IGF) de la forêt de Kilum, qui gèrent les forêts communautaires, ont été réorganisées par CAMGEW plus de 10 ans après la fin de leur mandat. 772 agriculteurs ont également été formés aux techniques d’agroforesterie.

En décembre 2018, environ 1 580 femmes avaient été formées aux compétences commerciales, et 1 325 femmes ont reçu une aide financière sous forme de prêts d’environ 5 500 USD mensuels comme sources de subsistance alternatives à la forêt. 24 adolescents, garçons et filles, ont été formés à la confection de vêtements, à la fabrication de chaussures et à la coiffure. Elle a également développé 3 pépinières avec 100 000 arbres.

CAMGEW s’efforce actuellement de développer la chaîne de valeur du miel dans et autour de la forêt de Kilum-Ijim.

Retrouvez les sur