Gambie
Adaptation - Résilience
Education - Formation climat
Financements climat
Gouvernance multi-niveaux
Transition de l'économie (filières durables, économie circulaire, déchêts)

Le programme Emplois, compétences et finances pour les femmes et les jeunes en Gambie (JSF)

L'objectif global du programme est de réduire la pauvreté grâce à une croissance inclusive et durable et à l'emploi. Il contribuera à stabiliser la situation économique, sociale et sécuritaire du pays pendant la transition démocratique, avec un accent particulier sur l'égalité des sexes et la lutte contre le changement climatique.

Une initiative de UNCDF

Présentation de l'initiative

Avec un budget de 16 000 000 EUR, le programme vise à créer 3 000 emplois directs pour les jeunes et les femmes. Grâce à une combinaison de subventions, d’assistance technique et de pouvoir de rassemblement, le programme visera à :

  • Augmenter l’emploi des femmes et des jeunes par le biais d’économies vertes et résilientes – en soutenant les autorités locales et les communautés à développer des investissements résilients au climat qui, à leur tour, peuvent créer des opportunités d’emploi pour les groupes vulnérables par le biais de “cash for work” / “argent contre travail” (C4W,) et de l’approvisionnement des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) locales. Le programme JSF en Gambie est en train de déployer le Local Climate Adaptive Living Facility pour l’adaptation locale au climat, conçu par le FENU.
  • Améliorer les opportunités en matière d’éducation et de développement des compétences pour les femmes, les jeunes et les MPME – en apportant un soutien aux TVET et aux autres prestataires de formation locaux afin d’améliorer la qualité et l’accessibilité des programmes de formation professionnelle proposés aux jeunes et aux femmes, qui seront liés aux opportunités C4W et aux secteurs clés des opportunités économiques au niveau local.
  • Accroître l’accès au financement inclusif – en utilisant une approche des systèmes de marché pour soutenir le développement et la mise à l’échelle de services et de produits financiers ciblés, en particulier pour les femmes et les jeunes, et le développement de marchés financiers inclusifs.
Objectif

Le programme vise à contribuer à la stabilisation de la situation économique, sociale et sécuritaire du pays pendant la transition démocratique en facilitant l'inclusion sociale et l'emploi des jeunes et des femmes, avec un accent particulier sur la promotion de l'égalité des sexes, et en abordant l'adaptation au changement climatique.

Niveau de réalisation

Recherche en cours

Dates du projet

2018 - projet toujours en cours

Résultats quantitatifs
  • 20 circonscriptions dans 4 régions. 45 878 bénéficiaires communautaires directs et plus de 218 000 bénéficiaires indirects des projets
  • 3025 emplois temporaires
  • 37 projets – forages et extension des canalisations, jardins potagers pour femmes, ponceaux, élevages de volailles intégrés et pépinières
  • Rapport d’évaluation des risques climatiques et système d’information local sur l’adaptation (LISA) basé sur le web.
  • 50 000 bénéficiaires + inclusion financière – accès, utilisation, accessibilité et connaissances financières (C4W, Bayba, Women Product, Crowd Funding, Ecommerce, Fintech etc)
  • Financement de l’impact de 3 PME – Tropingo, Aspuna et Maruo Farms (plus de 1 000 emplois à créer).
  • Formulation et rédaction de la stratégie nationale d’inclusion financière
  • Mise en œuvre pilote du système de garantie de crédit (budget supplémentaire de SIDA)
  • Soutenir l’identification d’au moins une entité locale d’accès direct accréditée auprès du Fonds vert pour le climat (GCF).
Résultats qualitatifs

LoCAL-Gambie est l’une des trois composantes du programme Jobs, Skills and Finance for Women and Youth in The Gambia (JSF), financé par le 11e Fonds européen de développement.

Le programme contribue à stabiliser la situation économique, sociale et sécuritaire du pays pendant sa transition démocratique en facilitant l’inclusion sociale et l’emploi des jeunes et des femmes, avec un accent particulier sur la promotion de l’égalité des sexes et la lutte contre le changement climatique.

Le FSJ fonctionne à travers deux composantes :

  1. La création d’emplois pour les jeunes, les femmes et les communautés locales et l’égalité d’accès au développement de compétences employables.
  2. Amélioration de l’accès au financement

Les activités entreprises dans le cadre du premier volet, qui mettent en avant l’approche LoCAL de subvention à la résilience climatique basée sur la performance (PBCRG), visent à créer des emplois, notamment dans l’économie verte.

“Ce programme a eu un impact positif sur ma vie, à l’image de nombreux jeunes Gambiens sans emploi qui passaient leur temps à préparer et à boire du café vert. Aujourd’hui, grâce à l’allocation que j’ai reçue dans le cadre du programme “Argent contre travail”, j’ai démarré un petit élevage de volailles avec 4 800,00 D, soit l’équivalent de 200 poussins, et j’ai accès à des services financiers, tels que l’épargne et les prêts. Grâce à ce programme, je suis mon cours d’ingénierie au Gambia Technical and Training Institute (GTTI). Je n’aurais jamais cru pouvoir bénéficier de toutes ces opportunités dans mon petit village”, a déclaré Gidome Sabally, 38 ans, maçon à Wellingaraba, et participant au programme “Argent contre travail”.

Financement

Le projet est financé par l'UE.

A propos
de l'organisation

UNCDF

Site web
Niania Dabo
Directeur du pays et programme du FENU, Gambie
niania.dabo@uncdf.org

Le Fonds d’Equipement des Nations Unies (FENU) met le financement public et privé au service des pauvres dans les 46 pays les moins avancés (PMA) du monde.

Le FENU propose des modèles de financement “dernier kilomètre” qui libèrent les ressources publiques et privées, en particulier au niveau national, pour réduire la pauvreté et soutenir le développement économique local.

Les modèles de financement du FENU fonctionnent à travers trois canaux :

  1. Les économies numériques inclusives, qui connectent les individus, les ménages et les petites entreprises avec des éco-systèmes financiers qui catalysent la participation à l’économie locale, et fournissent des outils pour sortir de la pauvreté, et gérer la vie financière.
  2. Le financement du développement local, qui permet aux collectivités locales de stimuler l’expansion économique locale et le développement durable grâce à la décentralisation fiscale, aux financements municipaux innovants et au financement structuré de projets.
  3. Le financement de l’investissement, qui fournit une structuration financière catalytique, une réduction des risques et un déploiement du capital pour favoriser l’impact sur les ODD et la mobilisation des ressources nationales.
Autres partenaires / soutiens
  • Centre du commerce international (CCI)
  • Le gouvernement de la Gambie