Bénin
Adaptation - Résilience
Education - Formation climat
Forêts - Usage des sols

Pépinières et Apiculture: une alternative pour la réhabilitation des forêts dégradées et le développement rural durable dans la région de la forêt naturelle de Niaouli

Ce projet vise à conserver la forêt naturelle de Niaouli à travers la promotion des activités génératrices de revenu au niveau des populations riveraines de la forêt.

Une initiative de SOS Biodiversity

Présentation de l'initiative

Au cours des dernières années, les effets du changement climatique ont entraîné une pression beaucoup plus forte sur les forêts naturelles, d’où la nécessité d’une gestion participative pour leur conservation. Mais dans la gestion des forêts, le manque d’information peut conduire à un mauvais plan de gestion et à une mauvaise action. Il est important de mener une enquête précise et actualisée sur les ressources disponibles dans la forêt naturelle de Niaouli afin de déterminer l’état de la population d’espèces toujours présente. Cette forêt a été moins étudiée pendant un certain temps, mais elle reste un point chaud de la biodiversité, peuplant un grand nombre d’espèces menacées. La situation financière critique des villageois autour de cette ressource doit également être corrigée pour obtenir une meilleure gestion participative. La mise en œuvre du projet des pépinières et de l’apiculture devient particulièrement importante si l’on considère que leurs pratiques sont accessibles à tous ceux qui possèdent une bonne formation dans ces domaines. L’apiculture est également une source de revenus importante et non négligée et joue un rôle crucial dans la conservation de la diversité.

Les objectifs de ce projet comprennent:

  1. combler les lacunes dans les connaissances sur la composition en espèces de la forêt en évaluant sa diversité et son état de population;
  2. évaluer les principaux produits non ligneux importants pour la population locale;
  3. réduire la dégradation de la forêt en réhabilitant une partie de la forêt dégradée;
  4. améliorer le niveau de vie des communautés locales pauvres des zones de Niaouli en promouvant et en présentant d’autres opportunités d’activités potentielles;
  5. sensibiliser la population en communicant sur les menaces pesant sur différentes espèces et sur l’importance des ressources naturelles.
Objectif

Conserver la forêt naturelle de Niaouli à travers la promotion des activités génératrices de revenu au niveau des populations riveraines de la forêt.

Niveau de réalisation

Mise en oeuvre

Dates du projet

08/05/2019 - 08/05/2020

Résultats quantitatifs
  • 30 riverains dont 20 femmes formés en apiculture et production de plant pérenne en pépinière
  • Amélioration des revenus de 20 ménages riverains à la forêt
  • Plantation de 200 espèces ligneuses en jardin de case et dans les champs
  • Plus de 100 riverains (jeunes et femmes) sensibilisés sur l’importance de la forêt et les menaces climatiques
  • Un article scientifique sur l’évaluation de la diversité de la forêt (en cours de publication)
Résultats qualitatifs
  • prise de conscience des populations riveraines sur l’importance de la forêt et les menaces climatiques
  • réduction des pression sur la forêt
Financement

Ce projet a été financé par The Rufford Foundation (https://www.rufford.org/projects/donald-romaric-yehouenou-tessi/tree-nurseries-and-beekeeping-an-alternative-for-the-rehabilitation-of-degraded-forests-and-sustainable-rural-development-in-the-niaouli-natural-forest-region/) et coordonné par Romaric Yehouenou Tessi (http://sosbiodiversity.org/yehouenou-tessi-donald-romaric/)

Suivre ce projet sur
A propos
de l'organisation

SOS Biodiversity

Site web
Sunday Berlioz KAKPO
Président
kakposunday@yahoo.fr
+22997123391

SOS Biodiversity est une Organisation Non Gouvernementale (ONG), apolitique, sociale et à but non lucratif. Son objectif général est la conservation de la biodiversité et la gestion durable de l’environnement. Plus spécifiquement, SOS Biodiversity a pour objectif:

  • la recherche scientifique pour contribuer à l’amélioration des connaissances sur la biodiversité (forestière, agricole, marine et côtière, montagne, eaux intérieures…);
  • la restauration et conservation de la biodiversité;
  • la sécurité alimentaire par la conservation et la valorisation des espèces forestières sauvages et des variétés agricoles endogènes;
  • la création et la gestion durable des aires protégées;
  • la sensibilisation de la population sur les thèmes liés à la protection de l’environnement, à la gestion durable des ressources naturelles, au changement climatique et à la conservation de la biodiversité.
Retrouvez les sur