Maroc
Adaptation - Résilience
Agriculture - Alimentation
Eau
Education - Formation climat
Planification - Aménagement des territoires - Villes durables
Transition de l'économie (filières durables, économie circulaire, déchêts)

ACACTAE : Articuler les Communautés Agraires et ses Communes rurales, ensemble pour une gouvernance foncière innovante et une Transition Agroécologique dans le massif de Siroua

L’action de M&D est basée sur trois principes : participation des populations aux décisions et au financement des projets, solidarités villageoises, partenariat avec les autorités locales. La formation des acteurs (élus, cadres des associations villageoises, des administrations locales, coopérateurs) est un axe majeur des interventions.

Une initiative de Migrations & Développement

Présentation de l'initiative

  • Formations in situ, ouvertes à tous et à toutes, sur l’agroécologie. L’ingénierie de formation a été élaborée et adaptée aux enjeux spécifiques du territoire. Les sessions ont porté sur le compost, le traitement naturel des maladies, la rotation des cultures, etc, et ont été réalisées sur des parcelles pilotes de petites tailles des différentes Communes Agraires (CA)
  • Sélection des vulgarisateurs comme acteurs clés du changement. Ces premières formations ont permis, à travers différents critères, d’identifier les agriculteurs les plus dynamiques et motivés pour approfondir leurs connaissances en agroécologie. Des formations complémentaires ont été mises en place pour renforcer leurs capacités sur les techniques de transfert de compétences et d’accompagnement aux changements
  • Transmission des valeurs de l’agroécologie. Ces vulgarisateurs ont eu pour rôle de transférer et diffuser leurs savoirs et valeurs à leurs pairs afin d’initier un changement social en faveur d’une transition agroécologique. Ayant déjà pratiqué et observé les résultats, ils ont été à même de pouvoir les transmettre de manière crédible et légitime
  • Aménagement de 2 bassins versants après un choix fait en concertation avec l’équipe technique et les associations villageoises
  • Accompagnement du changement social. L’objectif a été d’intégrer l’agroécologie comme approche territoriale globale et non comme de simples expérimentations parcellaires. La mise en place d’une nouvelle gouvernance entre CA et CR a eu pour but de structurer le maillage territorial autour de l’agroécologie
  • Autonomisation via la création de coopératives. Certains agriculteurs.trices ayant pris part aux formations se sont regroupé.e.s sous forme de coopératives afin de structurer leur démarche pour commercialiser des produits agroécologiques
Objectif

Il s'agit d'articuler les communautés agraires et les communes rurales comme actrices d’une gouvernance foncière innovante pour une transition Agroécologique (ACACTAE) dans le massif du Siroua, région Souss – Massa : Valoriser les potentiels du territoire en préservant l’agroécosystème par une intensification écologique de l’agriculture et de l’élevage. Le projet ACACTAE cherche à agir contre la dégradation des ressources naturelles du massif de Siroua au Maroc par l’instauration d’un dialogue et de règles d’usage appliquées par tous, pour une transition agro-écologique du territoire.

Niveau de réalisation

Mise en oeuvre

Dates du projet

01/04/2017 – 31/12/2021

Résultats quantitatifs
  • 630 personnes sensibilisées et 60 agriculteurs.trices formé.e.s sur les pratiques agroécologiques
  • 15 animateurs vulgarisateurs sélectionnés pour suivre un cycle de 6 formations complémentaires, jouant désormais un rôle d’acteur pivot du changement social en confirmant le transfert de leurs acquis à leurs pairs. A ce jour, 109 de leurs homologues pratiquent l’agroécologie
  • Une superficie de 13 hectares dédiée à l’agroécologie, dans le massif du Siroua
  • Pratiques d’agroécologie appliquées dans 145 exploitations agricoles de la zone du projet
  • Aménagement de bassin versant sur 2 sites
Résultats qualitatifs
  • Dynamique de groupe observée chez les 15 animateurs vulgarisateurs sélectionnés
  • Réappropriation des exploitations par les producteurs, leur permettant de développer des activités génératrices de revenus et de contribuer au développement de leur village
  • Nouvelle gouvernance foncière entre les CA et la CR, grâce à la mise en œuvre des pratiques agroécologiques, aboutissant à une meilleure gestion des ressources naturelles sur le territoire
  • Gain en matière de biodiversité sur les bassins versants, grâce à la régénération et à la préservation des sols et des espèces
  • Réel changement de mentalité concernant la gestion des espaces communs et plus particulièrement en termes de préservation de la biodiversité
Financement

Ce projet a été financé avec l’appui de l’Agence Française de Développement , Fondation Léa Nature, PMF-PNUD

A propos
de l'organisation

Migrations & Développement

Site web
Manon RICHEZ
Cheffe de Pôle ACE
manon.richez@migdev.org
0649613131

M&D est une association franco-marocaine, crée en 1986 par des migrants pour mener des actions de développement dans les villages d’origine au Souss-massa. L’association a opéré un passage progressif d’une association de développement à une association d’appui au développement, en assurant la fonction d’animation et d’accompagnement des acteurs locaux, toujours sur la base d’un soutien aux initiatives issues des énergies locales. Ainsi, M&D se positionne comme acteur « catalyseur » afin de stimuler les dynamiques des acteurs et contribuer au changement par l’innovation. Les principales activités se structurent en 4 pôles principaux : Agriculture Durable et Environnement ; Gouvernance et Animation Territoriale; Mobilités et Solidarités; Apprentissage Communication pour le Changement et Essaimage.

Retrouvez les sur
Un projet
en collaboration
  • Terre & Humanisme PESI

    Association

    Site web
    Tanguy CAGNIN
    tcagnin@terre-humanisme.org
Autres partenaires / soutiens

Les CR d’Assaisse et Siroua : Les deux communes impliquées ont été informées et impliquées dans tout le déroulé des activités. Elles ont porté leurs engagements notamment sur le foncier, la valorisation des savoirs- faire et l’utilisation durable des ressources en eau.
Les CA : Les Communautés Agraires, constituées de la population locale, ont été les groupes cibles de ce projet. Elles se définissent au travers des 5 collectivités ethniques ou structures tribales qui composent le territoire et qui sont reconnues comme telles par la population.

Partenaires institutionnels :

  • Office régional de mise en valeur agricole Ouarzazate
  • Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et l’arganier