Côte d’Ivoire
Adaptation - Résilience
Education - Formation climat
Financements climat
Océans - Littoral

Approfondir l’engagement de la société civile africaine dans les dialogues internationaux sur le changement climatique après l’Accord de Paris et les stratégies de réponse

Nous sommes un consortium de plus de 1000 organisations de 48 pays africains, rassemblant des membres divers issus d'organisations communautaires et indigènes, d'ONG, d'agriculteurs, etc., avec une vision commune de promouvoir une approche inclusive et centrée sur les personnes, afin de relever les défis climatiques et environnementaux.

Une initiative de Pan African Climate Justice Alliance - Côte d’Ivoire (PACJA-CI)

Présentation de l'initiative

Ce projet aide les OSC sélectionnées à participer et à contribuer aux processus de dialogue sur le changement climatique aux niveaux sous-régional, régional et international, dans le but de rendre leur gouvernement responsable de son engagement envers les CDN et d’autres dispositions de l’Accord de Paris. Elle permet également de sensibiliser les citoyens à l’Accord de Paris par le biais d’un engagement médiatique fort.

L’intervention vise à :

  • Sensibiliser et faire comprendre les effets du changement climatique et des négociations climatiques dans une perspective de “justice climatique” aux niveaux national, régional et mondial
  • Engager, permettre et améliorer la capacité des OSC africaines et des acteurs non étatiques (ANE), leur participation et leur voix dans les négociations mondiales sur le climat
  • renforcer et améliorer la capacité des organisations de la société civile africaine à assurer le suivi des engagements nationaux, le respect et la mise en œuvre de l’Accord de Paris, y compris les CDN
  • Sensibiliser le public et créer les conditions pour que les citoyens ordinaires des différents pays africains comprennent le changement climatique et la justice dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris

Cette situation a présenté un paradigme complètement nouveau qui nécessite impérativement un changement dans la méthodologie sans compromettre la mission, la vision et les objectifs stratégiques de PACJA en ces temps incertains. A cet égard, l’organisation a révisé son approche du travail pour répondre aux défis présentés par COVID-19.

Cette révision tient compte de la reconnaissance ultérieure du contexte et des processus qui façonnaient le discours sur le climat mondial avant même que la pandémie ne frappe – les processus internationaux dirigés par la CCNUCC, notamment les décisions des COP, les interactions de l’Agenda 2030 des Nations Unies, les priorités fixées par les dirigeants africains sous les auspices de l’Union africaine et, dans un sens plus large, leur intégration dans le Plan stratégique de l’Alliance.

PACJA décide de continuer à galvaniser les voix de la société civile à travers les produits développés à partir de plusieurs études et analyses comme base pour leurs contributions aux stratégies de réponse et de récupération du COVID-19 à la fois au niveau national et régional.

La pandémie ayant rendu impossible la tenue de réunions physiques, des consultations sont organisées par le biais de plateformes numériques (webinaires) afin de s’assurer que les parties prenantes sont suffisamment informées des circonstances actuelles pour contribuer conjointement à la mise en place des bonnes mesures pour rester pertinentes.

Pour promouvoir l’engagement ascendant dans le contexte de COVID-19, PACJA-CI a identifié des “personnes ressources communautaires” (PRC) parmi les membres actifs de la base, qui facilitent la sensibilisation et la communication entre les groupes critiques aux niveaux décentralisés, les plateformes nationales et le Secrétariat de PACJA. Dix CRP ont été identifiées avec des rôles clairement définis en fonction du contexte national.

De plus, cinq Groupes Thématiques ont été identifiés comme des membres ayant l’expertise nécessaire pour développer une analyse hebdomadaire rapide sur leurs groupes, et faciliter la communication active et la sensibilisation par le biais de plateformes numériques entre les CRP et les Groupes Thématiques. Cela a permis de maintenir la conversation et la connexion entre le plaidoyer au niveau local, et les plateformes nationales/groupes thématiques, qui alimentent le travail régional et continental par le biais du coordinateur national. Les coordinateurs thématiques (CT) ont été facilités par le Secrétariat PACJA en consultation avec le coordinateur national pour leur permettre de fournir efficacement un leadership aux groupes de travail.

En outre, 10 jeunes activistes numériques (YDA/JAN) ont été recrutés pour servir de facilitateurs intergénérationnels de la sensibilisation de la communauté. La pandémie de COVID-19 a mis un frein aux mobilisations des jeunes et aux manifestations dans les rues du monde entier. En utilisant leurs prouesses en matière d’innovation numérique, et avec les restrictions de mouvement imposées par les pays et territoires à travers le monde, les jeunes ont détourné leur énergie vers la mobilisation numérique à travers des plateformes en ligne, telles que les webinaires, Instagram, Twitter, Facebook, etc. Ainsi, les YDA opèrent aux niveaux sous-national/communautaire dans le pays où ils mobiliseront et engageront l’action climatique des communautés et du gouvernement dans le contexte de COVID-19. Ils seront également reliés au comité des jeunes pour l’université d’été de Nairobi sur la justice climatique et intégrés dans les activités du compte à rebours de l’université d’été.

Le coordinateur national a identifié 25 personnes qui seront le fer de lance d’une sensibilisation et d’une mobilisation actives, ascendantes, populaires et inclusives par le biais de diverses méthodes basées sur la communication numérique, y compris les outils de collaboration et les médias sociaux, afin d’assurer la mise en œuvre de l’action climatique et des CDN dans le cadre des consultations de redressement post-COVID.

Objectif

L'objectif est de renforcer l'engagement de la société civile africaine dans la mise en œuvre de l'Accord de Paris : améliorer les capacités des OSC à garantir que l'action climatique façonne les discours de relance post-COVID et impliquer les jeunes dans l'affinement de la communication sur l'Accord de Paris et dans la mobilisation nationale, afin d'engager le gouvernement dans la mise en œuvre effective de l'Accord de Paris et des ODD.

Niveau de réalisation

Recherche en cours

Dates du projet

01/09/2017 – 30/08/2021

Résultats quantitatifs

Nous avons une équipe de 25 personnes – 80% d’entre elles sont des jeunes.

  • 05-10 des 25 YDAs, CRPs et TCs ont des histoires de succès. Ils utilisent continuellement la communication numérique à travers 08 plateformes en ligne (Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, WhatsApp, site web, Zoom, Google meet), afin de mobiliser les communautés pour des actions climatiques
  • Sur Facebook, entre autres, nous avons 731 abonnés et 693 likes pour la page. Ces chiffres sont en constante augmentation avec plus de 50 nouveaux abonnés et likes par mois
  • Environ 15 717 personnes sont touchées par nos publications sur des histoires d’OSC fondées sur des preuves, et sur des analyses, des conseils et des informations sur les politiques, avec 3883 interactions
  • Environ 70 % de notre public sur Facebook est composé de personnes âgées de 25 à 44 ans, dont 72 % d’hommes et 28 % de femmes
  • Sur Twitter, nous avons 64 abonnés, avec environ 10 nouveaux abonnés par mois. En outre, 92 personnes ont visité notre profil Twitter, tandis que 1309 personnes sont touchées
  • Sur notre site web, nous avons compté 68 visiteurs avec une durée moyenne de visite de 1 min, 12 sec, et 79 vues sur les articles publiés
  • 61,28% de ces visiteurs sont redirigés vers le site web depuis le navigateur Google et les médias sociaux
Résultats qualitatifs
  • PACJA-CI est reconnu comme le point focal de la société civile sur les actions et les décisions du gouvernement en matière de climat
  • Le niveau de collaboration entre PACJA et le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable de la Côte d’Ivoire augmente
  • La zone d’impact de PACJA-CI s’agrandit
  • Le réseau de PACJA-CI continue de croître
  • Les actions climatiques de PACJA-CI sont plus visibles aux niveaux national, régional et international.
  • L’approche de PACJA-CI est sensible au genre
  • PACJA-CI renforce ses liens avec les communautés locales
Financement

Pour soutenir ses activités de projet, le principal financement de PACJA est assuré par l'Agence suédoise de développement international (SIDA).

Suivre ce projet sur
A propos
de l'organisation

Pan African Climate Justice Alliance - Côte d’Ivoire (PACJA-CI)

Site web
Bomey Clément GBA
Coordinateur thématique chargé de mesure, de rapports et de vérification
clement.formula@gmail.com
(00225) 07 07 614 618

L’Alliance panafricaine pour la justice climatique (PACJA) est une coalition continentale de plus de 1000 organisations de la société civile (OSC) dans 48 pays africains réunies dans le but commun d’aider à influencer les décisions pour la justice climatique, et le développement durable équitable.

La branche PACJA – Côte d’Ivoire (PACJA-CI) a été lancée en août 2018, et compte sept comités dont le genre, le plaidoyer, l’agriculture, la recherche et l’académie, la jeunesse et l’équité, la foresterie, les énergies renouvelables.

PACJA – Côte d’Ivoire, en tant que pays prioritaire, a mis en œuvre un projet de consolidation des actions de la société civile pour une meilleure gouvernance climatique. Dans le cadre de ce projet, la branche CI contribue à la mise en œuvre effective de l’Accord de Paris à travers les Contributions Déterminées au niveau National (CDN) en Côte d’Ivoire en ciblant trois domaines d’intervention prioritaires :

  • L’énergie
  • L’agriculture
  • Les déchets

A cet effet, l’antenne CI a mené des activités de renforcement des capacités de ses OSC membres pour leur permettre d’échanger sur le Dialogue de Paris, et les questions liées aux Objectifs de Développement Durable (ODD), de suivre, d’évaluer et d’influencer les actions climatiques gouvernementales.

PACJA – Côte d’Ivoire a également mis en œuvre des activités de sensibilisation et de mobilisation du public pour les OSC africaines afin de leur permettre de s’engager dans les dialogues post-Paris et les stratégies de réponse au changement climatique dans le contexte des ODD. En outre, l’antenne a réalisé une étude sectorielle sur la mise en œuvre des CDN et des ODD, ainsi qu’une enquête sur la participation des OSC aux décisions des ministères du développement durable et de l’énergie.

Actuellement, PACJA – Côte d’Ivoire est un partenaire clé du ministère de l’Environnement et du Développement durable.

Retrouvez les sur
Autres partenaires / soutiens

PACJA-CI bénéficie du soutien technique du ministère de l’Environnement et du Développement durable, du Programme des Nations unies pour l’environnement et de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel.