Tanzanie
Education - Formation climat
Energie

DALILA – Développement de nouveaux cursus universitaires sur les énergies durables et l’économie verte en Afrique

DALILA est un projet de renforcement des capacités financé par l'EACEA (Agence exécutive pour l'éducation, l'audiovisuel et la culture) de l'UE. L'objectif du projet est d'établir 6 nouveaux cours sur les technologies renouvelables et la création et le développement d'entreprises vertes dans 2 universités en Tanzanie et en Ouganda.

Une initiative de Sapienza University of Rome

Présentation de l'initiative

DALILA – Développement de nouveaux cursus universitaires sur les énergies durables et l’économie verte en Afrique est un projet de renforcement des capacités financé par l’EACEA, l’Agence exécutive pour l’éducation, l’audiovisuel et la culture de l’Union européenne. L’objectif principal de la proposition de projet est d’établir 6 nouveaux cours sur les “Technologies renouvelables” et “Création et développement d’entreprises vertes” dans 2 universités en Tanzanie et en Ouganda.

DALILA mise sur une approche multidisciplinaire en proposant à toutes les universités concernées des sujets technologiques et économiques, tous deux orientés vers le monde de l’énergie, dont l’utilisation et la gestion correctes sont la clé d’une croissance économique et sociale durable et verte. L’objectif du projet est d’être un pont entre l’enseignement supérieur et le marché du travail en se concentrant sur le transfert de compétences théoriques et pratiques, en identifiant et en rassemblant les parties prenantes, en créant des liens et des synergies entre les entreprises et ceux qui seront les professionnels de demain, en les préparant à être le moteur d’un changement positif pour leurs pays.

Parmi les principaux défis des pays partenaires, on peut citer :

  • un accès limité aux énergies renouvelables
  • peu d’établissements d’enseignement supérieur proposant des cours spécialisés sur les énergies renouvelables, ceux qui existent étant principalement de niveau licence
  • peu d’installations dans les laboratoires professionnels pour améliorer les compétences techniques spécialisées des étudiants
  • le taux d’étudiants inscrits dans des cours universitaires de sciences, d’ingénierie et de technologie est faible, et la représentation des femmes est loin d’atteindre 50 %

Le principal défi consiste donc à doter les étudiants qui entreront sur le marché du travail des capacités requises pour adopter des technologies innovantes, respecter les nouvelles réglementations environnementales et passer à des sources d’énergie renouvelables.

DALILA vise à soutenir la modernisation, l’accessibilité et l’orientation vers le marché de l’enseignement supérieur dans les pays partenaires, afin de contribuer au développement d’une croissance socio-économique durable et inclusive.

DALILA répond au besoin de l’Ouganda et de la Tanzanie de jeunes qualifiés pour soutenir l’industrie des énergies renouvelables, en mettant en place des cours d’enseignement supérieur sur les technologies de protection de l’environnement et les sciences sociales et comportementales, dans le but d’atteindre les objectifs locaux visant à accroître l’accès aux énergies renouvelables et à l’électricité, et à atténuer les risques liés au changement climatique et à l’exploitation de l’environnement. Ceci est possible grâce à la collaboration entre les universités partenaires pour mettre à jour les cours et les qualifications existants, et/ou pour créer de nouveaux domaines d’études afin de répondre aux compétences nécessaires pour relever les défis environnementaux, avec l’implication directe des industries et des parties prenantes locales.

Par conséquent, le principal défi du projet consiste à offrir un enseignement de qualité et à alimenter de nouvelles recherches afin de développer une société de la connaissance capable de relever les défis du 21e siècle.

Objectif

Améliorer les compétences des jeunes générations en matière d'énergie renouvelable et d'économie verte en Tanzanie et en Ouganda.

Niveau de réalisation

Recherche en cours

Dates du projet

14/01/2020 – 14/01/2023

Résultats quantitatifs
  • 6 programmes de cours sur les technologies renouvelables et l’économie verte
  • 4 journées d’information sur le changement climatique et la protection de l’environnement organisées par chaque université africaine, avec la participation des étudiants, des professeurs, du personnel et des parties prenantes locales
  • 4 laboratoires verts qui seront installés dans les deux universités de Tanzanie et d’Ouganda
  • 6 livres d’enseignement, élaborés grâce à la collaboration des professeurs et des membres du Consortium, qui soutiendront l’apprentissage des étudiants.
  • 2 sujets sur “les technologies renouvelables et le développement durable” et “les modèles économiques pour les énergies renouvelables” seront développés pour les MOOC au cours des prochains mois
  • 10 vidéos sur les principaux thèmes du projet, tels que le changement climatique, les technologies renouvelables, l’économie verte, les possibilités d’emploi dans les secteurs verts
Résultats qualitatifs
  • Sensibilisation accrue des participants aux journées d’information aux besoins locaux en termes de changement climatique, d’énergie propre, d’économie verte, d’objectifs d’émission et d’employabilité
  • Amélioration des compétences des professeurs impliqués dans le projet en ce qui concerne les différents systèmes d’éducation (le processus de Bologne en particulier) pour le développement d’une collaboration plus étroite entre les universités, la facilitation de la mobilité des étudiants et du personnel, et la reconnaissance des crédits d’enseignement universitaire
Financement

Le projet est financé par l'EACEA (Agence exécutive "Éducation, audiovisuel et culture" de l'Union européenne) dans le cadre du programme ERASMUS+, KA2 Renforcement des capacités dans l'enseignement supérieur.

Suivre ce projet sur
A propos
de l'organisation

Sapienza University of Rome

Site web
Katiuscia Cipri
Professeur contractuel
katiuscia.cipri@uniroma1.it

L’Université Sapienza de Rome propose 260 cours de licence et de master, 80 cours de doctorat, des cours professionnels de longue durée d’un à deux ans, des écoles de spécialisation, des masters enseignés en anglais et de nombreux cours uniques enseignés en anglais dans diverses disciplines.

Deux départements différents participent au projet DALILA :

  • DIMA – Département d’ingénierie mécanique et aérospatiale – vise à promouvoir et à coordonner les activités de recherche dans le domaine de la mécanique appliquée, des installations industrielles et énergétiques, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique
  • Minerva LAB – Laboratory on Gender Diversity and Gender Inequality – fait partie du département des sciences statistiques et vise à traiter différentes questions thématiques et méthodologies, principalement dans les domaines de l’inégalité, de la discrimination, du développement, de l’environnement et de la microfinance

Fondée en 1303, la Sapienza est la plus ancienne université de Rome et la plus grande d’Europe. Avec plus de 700 ans d’histoire, plus de 115 000 étudiants au total, 3 300 professeurs, 2 200 fonctionnaires, techniciens et bibliothécaires, ainsi que 1 600 employés dans ses hôpitaux universitaires, Sapienza est la plus grande université d’Europe.

Sa mission est de contribuer au développement d’une société de la connaissance / du savoir par la recherche, l’excellence, l’éducation de qualité et la coopération internationale. Les classements d’universités les plus influents au monde placent Sapienza parmi les premières universités italiennes pour sa recherche, la qualité de son enseignement et sa dimension internationale. Dans les classements pour des sujets individuels, notre université est un point de référence pour de nombreuses disciplines.

Autres partenaires / soutiens

Partenariat européen :
Espagne – Université de Cadix, INOMA

Partenariat africain :
Tanzanie – Université d’État de Zanzibar, Université de Dodoma, Sahara Ventures
Ouganda – Université des Martyrs d’Ouganda, Université chrétienne d’Ouganda