Sénégal
Adaptation - Résilience
Agriculture - Alimentation
Coopération internationale
Education - Formation climat
Forêts - Usage des sols
Gouvernance multi-niveaux
Habitat - Construction durable
Planification - Aménagement des territoires - Villes durables
Transition de l'économie (filières durables, économie circulaire, déchêts)

Conservatoire Botanique de Casamance

L'Association du Conservatoire Botanique de Casamance a crée le premier site de conservation botanique au Sénégal et participe à l’éducation environnementale des jeune générations villageoises des élèves et des étudiants de la zone.

Une initiative de Association du conservatoire botanique de Casamance

Présentation de l'initiative

Création du premier site de conservation botanique au Sénégal et inexistant jusqu’alors en Sénégambie dans les pays limitrophes.
Le complexe envisagé, basé sur la préservation et l’Éducation environnementale compte décliner d’autres activités répondant à plusieurs ODD des Nation Unies.
Participer à l’éducation environnementale des jeune générations villageoises des élèves et des étudiants de la zone.
Créer de l’activité dans un secteur relativement enclaver, insuffler des vocation professionnelles (formations, artisanat, valorisation, écotourisme)
Contribuer a la repopulation du village de Boulome qui avait déserté le village qui n’est de retour seulement depuis 4 ans, ce projet compte désenclaver la zone.
Riposte réfléchie à l’appauvrissent les sols sur le long terme et la déforestation et à la monoculture d’anacardiers
Relance de la riziculture dans la zone.

Objectif

Créer le premier conservatoire botanique du Sénégal en Casamance, sur un site de 36ha déjà acquis (en finalisation d’extension à 100ha) Ce projet basé sur la conservation botanique des espèces rares et ou menacées ainsi que l’éducation environnementale à pour but également de relancer la riziculture raisonnée, collaborer avec les chercheurs et les autres conservatoires à travers le monde. Contribuer à la valorisation des produits locaux par le biais de formations, au désenclavement de la zone « en remigration", au reboisement, et a un écotourisme responsable.

Niveau de réalisation

Lancement

Dates du projet

25/11/2014 - projet toujours en cours

Résultats quantitatifs
  • Les population et autorités villageoises, croyant fermement au projet on mis a disposition par délibéré un vaste site  (en cour d’extension)au biotope particulier propice a la création du conservatoire  dont la déclinaison de ses activités seront génératrices de formations et d’emplois -Construction de plus de 700m de digues protégeant les rizières
  • Dessalement du plan d’eau (5ha) pour accueillir les plantes aquatiques.
  • Construction de la case d’interprétation pour accueillir les scolaires de la zone. Financement de la clôture d’une première pépinière sur site de 1000m2. Préparation à l’Arboretum Florikunda de milliers de pépinières et différentes collection végétales en attente de transfert sur le site du conservatoire.
  • Construction de 3 pirogues navigables
Résultats qualitatifs
  • Création et impression du document “Plan stratégique 2020/2030”
  • Création du document intitulé “Budget prévisionnel global
  • Démarches auprès des institutions, Ong, universités, institutions scolaires, scientifiques (cirad) et touristiques
  • Excellents retours sur l’initiative et contacts prometteurs pour collaborations internationales via les réseau sociaux (instagram)
Financement

Pour l'instant sur fonds propre, cotisation des adhérents, dons privé et dons de sympathisants.

Suivre ce projet sur
A propos
de l'organisation

Association du conservatoire botanique de Casamance

Site web
KEBA AIDARA
Fondateur / Président
cbcasamance@gmail.com
00221 77 630 27 56

Mettre à profit l’expertise de certains de nos membres au service de la conservation du patrimoine botanique et de la faune de la zone. Transmettre aux populations l’urgence de s’impliquer par l’éducation Env. Relancer la riziculture raisonnée avec les groupes de femmes. Former à la valorisation des produit locaux. Centre d’accès aux soins de santé primaires. Collaboration avec les scientifiques et étudiants et élèves, conseils en urbanisation raisonnée, organisation de conférences de sensibilisation, apiculture, accueil de visiteurs, espace d’agréments, préservation du patrimoine culturel régional.

Retrouvez les sur
Un projet
en collaboration
  • Ministère de l'environnement du Sénégal

    Instututionnelle

    Mr Cheikh Ndiaye Sylla (Directeur de cabinet)
    email.dc@environnement.gouv.sn
    221 33 85913 45 / 221 77 099 41 10
  • Ambassade de france à Dakar

    instututionnelle

    Mme Loquet (attachée de cooperation de l'ensegnement agricole) Mr Maman ( conseillé regionnale déveleoppement durable et environnement)
    marilyne.loquet@diplomatie.gouv.fr
    221 33 839 53 10
Autres partenaires / soutiens

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football Aliou Cissé, originaire la zone, est parrain du projet

  • Mme Fatou Ndoye (Washington, UNEP) mises en relations
  • Réseau RSE Senegal
  • L’ambassade de France pour sa prise en charge de visite sur place de Mr Fanch le Hire directeur des jardin botaniques francophone
  • Les conservatoires de Nancy, Nantes et Brest(Fr) le jardin botanique de Neuchâtel (Sui) Le jardin Macoline d’Anthala et l’Arboretum Tulear (Madagascar)
  • Mr Regis Crisnaire, conservateur du jardin botanique de Paris (Serres d’Auteuil) pour des échanges de graines et autres conseils
  • le groupe d’étude et de protection des oiseaux (association ALPALIS)
  • La préfecture du département de Ziguinchor
  • Les eaux et forets
  • Des protocoles d’accord sont en cour de réactualisation, du a certain changement de postes:  École nationale de Eaux et forets
  • l’Institut Sénégalais des Recherches Agricoles (ISRA)
  • Association des mémoires scientifique du Sénégal
  • l’Inspection générale de l’environnement
  • l’inspection générale du tourisme
  • L’inspection régionale de l’éducation nationale
  • département d’agroforesterie de université Assane Seck de Ziguinchor