Congo-Brazzaville
Education - Formation climat
Forêts - Usage des sols
Habitat - Construction durable
Planification - Aménagement des territoires - Villes durables

ECO AKWA EBOKO VILLAGE

Le but de ECO AKWA EBOKO VILLAGE est de construire un village 100% écologique, économique et durable.

Une initiative de Fondation Eboko

Présentation de l'initiative

Éco Akwa Eboko Village est un projet qui aux portes de l’équateur. C’est tout d’abord la construction d’un village écologique qui respecte au mieux la nature.
En République du Congo, près de Makoua, dans le village Eboko, nous construisons un village 100% écologique et économique. Nous y construisons des cabanes en bambou (l’acier vert). Vous allez certainement me demander pourquoi le bambou et pourquoi pas le bois ?Grâce a sa croissance rapide, sa capacité de régénération vigoureuse sans engrais ni pesticides, le bambou se positionne comme le « bois du futur ». C’est la plante qui génère le plus de biomasse dans le temps le plus court. Les bambous géants sont exploitables dès 2 à 3 ans, comparé aux 20 ans minimum pour le bois.
Au niveau mondial, la sonnette d’alarme a retentit, la déforestation se poursuit au rythme alarmant d’environ 13 millions d’hectares par an. Il ne reste sur terre plus que 20% des forêts primaires originelles. Cette exploitation est très sélective puisqu’elle se concentre uniquement sur une trentaine d’espèces très recherchées : teck, bankiraï, okoumé, merbau, ipé, etc… Pour accéder à un de ces arbres il faut en abattre 35 autres.
Dispersées en Asie, en Afrique, en Amérique latine et toujours en basses montagnes subtropicales, les ressources naturelles des bambous géants sont énormes. C’est la Chine qui possède les plus importantes réserves sur 4,2 millions d’hectares, 25% du total mondial.
L’exploitation des bois exotiques consomme énormément d’énergie pour la coupe et le transport. Les bambous sont coupés à la main, séchés à air libre, assemblés et travaillés manuellement dans les villages proches des lieux de coupe. Tous les bois exotiques sont exploités par des compagnies internationales avec des retombées minimes pour les populations locales. Les bambous sont coupés et vendus par les autochtones dont c’est souvent la seule ressource.
Sachez également que selon les derniers tests menés par le FCBA (institut technique du bois de Bordeaux), le bambou, matériau naturel montre des performances mécaniques supérieures au bois et au béton.
Le bambou dispose d’un atout essentiel :

  • celui de son élasticité,
  • sa légèreté favorise également son transport,
  • sa vitesse de pousse le rend facilement utilisable, sans influer sur l’environnement,
  • sa longévité est aussi importante, estimée à au moins 200 ans une fois traité.

Le bambou s’oriente également vers une utilisation de plus en plus fréquente en tant que solution pour armer le béton. Sa résistance permet alors de remplacer les tiges métalliques traditionnellement mises en place, pour des réalisations plus écologiques et de même solidité.
Tous ces éléments m’ont conforté dans le choix du Bambou.
Pour valoriser notre continent Africain, notre pays le Congo, nos cultures aux yeux du monde, nos cases traditionnelles véritable patrimoine Africain, l’équipe d’Éco Akwa Eboko Village à également conçu des cabanes s’inspirant des huttes de nos autochtones.
Éco Akwa Eboko Village c’est un village qui sera entièrement géré par des femmes (Femmes vivants en milieu rural et les femmes du collectif UFAP.
Éco Akwa Eboko Village est une invitation au voyage, un retour au Mbongui pour apprendre, écrire, conserver et transmettre. Notre village contribuera à la lutte contre la déforestation, contre les contre-cultures, pour la transmission du patrimoine naturel, culturel Africain oratoire de génération en génération. Par ce projet, nous souhaitons lutter contre l’isolement des jeunes et contribuer à la baisse du chômage des jeunes en milieu rural. La construction du village se déroule par des chantiers participatifs en éco-construction, encadré des des professionnels du secteur.
Objectif : apprendre des uns et des autres dans la convivialité et le partage.

Objectif

Construction d'un village 100% écologique, économique et durable.

Niveau de réalisation

Lancement

Dates du projet

Projet en cours

A propos
de l'organisation

Fondation Eboko

Site web
vanessa Mavila
Présidente
fondationeboko@gmail.com
0781251440

La Fondation Eboko est un pont entre les époques et les générations. Elle mène des actions pour la protection et la vulgarisation du patrimoine naturel, culturel matériel et immatériel de la République du Congo et d’Afrique en général avec une réelle volonté de protection et de préservation.
La Fondation Eboko c’est aussi la construction du village “Eco Akwa Eboko Village” à Eboko près de Makoua. À ce jour, 2 Cabanes sont déjà sorties de terre. Nous testons actuellement un prototype capable de tenir dans la rivière Olhă.
Au sein de la Fondation Eboko, nous avons un collectif de femmes ” UFAP” (Union des Femmes Africaines pour la Paix) qui mène des actions contre l’insécurité et pour le maintien de la paix en Afrique, par l’éducation et par la force du Mbongui. Nous travaillons sur la réinsertion de jeunes filles et des femmes victimes de violences. Nous travaillons également avec les familles défavorisées et les enfants à la rue et pour se faire, nous avons signé des conventions de partenariat avec plusieurs entreprises et écoles de la République du Congo dont le CFAPS, L’Association de la Communauté des Hommes Bio, la Dynamique Mwana ya Lobi, l’Association Omois Environnement et bien d’autres. La Fondation Eboko Contribue à réduire le chômage des jeunes en milieu rural (en 2019, nous avons embauché plusieurs jeunes pour la construction de notre village). Nous souhaitons également élargir la participation à la vie culturelle en espérant voir naître un jour un engouement précoce pour le patrimoine.