Gambie
Adaptation - Résilience
Coopération internationale
Eau
Education - Formation climat
Energie
Financements climat
Forêts - Usage des sols
Habitat - Construction durable
Océans - Littoral
Planification - Aménagement des territoires - Villes durables
Transition de l'économie (filières durables, économie circulaire, déchêts)

Conservation et restauration communautaire des mangroves

Ce projet, mené par l'Association Sankandi Youth Development, vise à restaurer les mangroves et à lancer des initiatives de développement durable afin d'autonomiser les jeunes et les femmes dans les zones rurales de Gambie. Il a débuté en 2014 et a obtenu une subvention en 2018 de l'organisation environnementale Earthwatch Institute.

Une initiative de Sankandi Youth Development Association

Présentation de l'initiative

Le Bintang Bolong possédait autrefois une vaste ceinture de forêt de mangrove des deux côtés de la rivière, et de nombreuses souches mortes témoignent aujourd’hui des vestiges de cette forêt. L’étendue de la dégradation de la mangrove le long du Bintang Bolong est estimée à plus de 90 %, et a eu d’importantes répercussions sur la faune et l’agriculture locales (Ibrahima, 2012, M’koumfida, Yaffa et Bah, 2018). Un exemple est celui des lamantins ouest-africains (Trichechus senegalensis), espèce protégée, dont le nombre a diminué après la dégradation des mangroves le long du fleuve (Dodman, Ndiaye et Sarr, 2008).

On pense que la majorité du dépérissement a été causée par une grave sécheresse dans les années 1970, la sécheresse du Sahel, qui a entraîné une pénétration plus profonde des marées et une salinité plus élevée du sol et de l’eau (PNUE, 2007).

L’endiguement de l’affluent dans la région de Casamance, du côté sénégalais, est également soupçonné d’avoir contribué au dépérissement de la forêt, en créant des conditions hypersalines et une sensibilité aux attaques fongiques (Cham, 2014).

Les efforts pour replanter la zone ont commencé avec un projet pilote en 2012 dans une zone plus en aval de la rivière, et jusqu’à présent une partie importante du lit de la rivière a été replantée avec succès.

On pense que les palétuviers plantés sont des Rhizophora mangle, mais les propagules étant récoltées dans une zone séparée, et les connaissances locales sur les différentes espèces de palétuviers étant limitées, d’autres études seront nécessaires pour être certain de l’espèce présente sur le site.

Des peuplements d’A. germinans poussent dans des zones plus sèches derrière les palétuviers plantés, et plusieurs de ces peuplements sont associés à une couverture de pourpier de mer (Sesuvium portulacastrum). A. germinans peut tolérer une plus grande salinité du sol et des conditions plus sèches, avec au moins quelques arbres ayant survécu au dépérissement le long de l’affluent. Cela ressort clairement des preuves de régénération, car c’est la seule espèce de palétuvier de la zone qui n’a pas été plantée, et il y a encore des troncs fossiles de l’ancienne forêt.

Objectif

Le projet est conçu pour restaurer et conserver les mangroves - l'environnement local, améliorer les moyens de subsistance de la population locale, augmenter la production alimentaire et renforcer la sécurité alimentaire dans les zones rurales de la Gambie.

Niveau de réalisation

Recherche en cours

Dates du projet

2014 - Projet toujours en cours

Résultats quantitatifs
  • 200 000 propagules de palétuviers rouges (Rhizophora mangle) ont été plantés le long de la rive de la rivière Bintang Bolong, près du village de Sankandi.
Résultats qualitatifs

Grâce à ce projet de base dans la Gambie rurale, la communauté s’est organisée pour inverser son destin. Nous avons lancé des initiatives de développement durable pour la création d’emplois et d’opportunités de travail

Financement

Earthwatch Europe
Reforestation World Switzerland
Network for Social Change
Jews Communal Fund (JONAS PHILANTHROPIES)

Suivre ce projet sur
A propos
de l'organisation

Sankandi Youth Development Association

Site web
Ansumana Darboe
Directeur et Coordinateur / gestionnaire de projet
ansumanad77@gmail.com
+2207580332

L’Association pour le développement de la jeunesse de Sankandi (SYDA) est une association caritative enregistrée dans les zones rurales de Gambie. Son projet de base est basé dans la région de Kiang West en Gambie, en Afrique de l’Ouest, et se concentre sur la restauration des forêts de mangrove indigènes et l’autonomisation des communautés rurales.

La Gambie est le plus petit pays d’Afrique continentale et l’un des plus pauvres. Façonnée par le fleuve Gambie et ses affluents, elle abritait autrefois de vastes forêts de mangroves, mais celles-ci ont été fortement affectées par l’action humaine. Pour Sankandi, et de nombreuses autres communautés vivant le long des rives du fleuve, la perte de la couverture de mangrove a eu de graves conséquences : perte d’habitat pour les espèces de poissons, réduction des prises, moins de bois de chauffage disponible, et perte de précieuses terres agricoles et de rizières en raison de l’accumulation de sel dans le sol.

Sur la base des résultats actuels, le projet vise à planter 10 millions de propagules de mangrove pour recréer une ceinture verte à travers la Gambie rurale qui relie les forêts de mangrove à 6 communautés. Outre les efforts de conservation et de restauration des mangroves, l’association se concentre également sur la collecte de données factuelles par le biais de systèmes de surveillance environnementale, afin de créer des sources supplémentaires de nourriture et de revenus, en promouvant l’apiculture (pour la production de miel et de cire), l’aviculture, les productions horticoles et l’utilisation de l’énergie solaire.

En outre, des formations aux entreprises microéconomiques et aux rôles de direction dans la gestion de projet sont organisées pour les femmes et les groupes de jeunes moins privilégiés, ainsi que pour les jeunes en fin de scolarité. L’objectif global est de renforcer l’autonomie des communautés rurales locales et de faire progresser plusieurs objectifs de développement durable, notamment

  • 1 : Pas de pauvreté
  • 5 : Égalité des sexes
  • 11 : Villes et communautés durables
  • 13 : Action pour le climat
  • 14 : Vie sous l’eau
  • 15 : Vie sur terre
  • 17 : Partenariat pour les objectifs
Retrouvez les sur
Autres partenaires / soutiens
  • GREAT Institute, The Gambia
  • Ministère de l’environnement
  • Community Action Platform for Environment and Development (Plate-forme d’action communautaire pour l’environnement et le développement)
  • Try Oyester women