Tchad
Forêts - Usage des sols

Production du charbon vert et biochar

La mission d'ENVODEV est de développer des opportunités professionnelles qui correspondent au besoin de meilleures méthodes de cuisson et à une énergie de cuisson plus efficace. Il s'agit d'exploiter les ressources des communautés locales et de développer de nouvelles compétences tout en atténuant la grave crise énergétique au Tchad.

Une initiative de ENVODEV

Présentation de l'initiative

Le Tchad a un fort potentiel agricole ; de vastes champs de coton, de riz, et de sésame y sont cultivés, mais le pays risquait de perdre de grandes zones de couverture forestière. Une des raisons en est la grande dépendance en bois et charbon de bois pour les activités quotidiennes, comme la cuisine ou les activités agricoles.

Le gouvernement tchadien a interdit la production, la distribution et l’utilisation du charbon de bois en décembre 2008. Cette mesure a été imposée pour lutter contre la déforestation et le réchauffement climatique, mais sans alternative. La population se tourne vers le bois de feu ou continue à utiliser le charbon de bois illégalement. Plus de 97% de la population n’a pas accès à l’électricité sur une base régulière, et les alternatives sont limitées, et souvent inabordables et plus de 90% des cultivateurs méconnaissent les engrais naturels.

Depuis son interdiction par le gouvernement, le charbon de bois est difficile à trouver. Or, le bois brut brûle moins efficacement, exigeant plus de bois pour répondre aux besoins. Les fumées produites par la combustion du bois et du charbon de bois contiennent des polluants irritants, qui conduisent à des infections respiratoires. Les enfants et les femmes sont particulièrement touchés parce qu’ils passent beaucoup de temps près des feux de cuisson. Ils parcourent de longues distances pour aller chercher du bois, s’exposant à l’enlèvement et au viol. Le gouvernement a certes mis sur pied un programme de reboisement, mais sans établir une ligne de production de plants de bonne qualité.

ENVODEV propose des solutions pour remplacer le charbon de bois par un combustible fabriqué localement : le charbon vert et le biochar. Sa fabrication requiert des ressources disponibles en quantité, qui sont le plus souvent détruites. Le charbon vert est proposé à un prix abordable, ce qui contribue à atténuer la crise énergétique que connaît le Tchad.

De plus, ENVODEV vise à mettre à disposition des cultivateurs et maraichers un nouvel amendement du sol, produit localement, qui nécessite peu de connaissances pour son utilisation, qui peut pallier le problème de pollution des sols causée par des produits chimiques coûteux. L’intérêt suscité lors des démonstrations publiques laisse penser que ces produits suscitent les intérêts locaux, nationaux et internationaux, de la part de la population en général, des organisations, des représentants du public et du privé et des autorités.

Il s’agit de repérer les matières qui entrent dans la production du charbon vert et de cibler les zones où il y a abondance de ces matières. Les échantillons sélectionnés sont évalués et testés ; ENVODEV décide ainsi des techniques de production du charbon vert. L’atelier est alors installé et ENVODEV met sur pied une équipe de production. Une formation sur la technique de production du charbon vert est axée sur la collecte des matières premières, l’utilisation des outils de production, la carbonisation et la production du charbon vert. Des groupes, une fois formés, se voient confier la production et la distribution.

ENVODEV est responsable de la gestion et de la coordination des activités (sessions de formation, distribution, marketing, administration). En ce qui concerne la production du charbon vert qui est un bio combustible, produit à base de biomasses (déchets agricole, déchets industriels bio dégradable, etc.), ENVODEV a pu former et équiper quatre (4) groupements féminins de quarante-huit (48), huit (8) groupements et association mixes de quatre-vingt (80) jeunes dans les villes de Moundou et ses environs, Doba, Kelo et N’djaména. Pour la production et l’utilisation du biochar qui est un amendement du sol aidant à la rétention d’eau pour la croissance des plantes, ENVODEV a pu expérimenter ce nouveau produit dans la ville de Moundou depuis deux ans auprès des agriculteurs et maraichers afin d’améliorer le rendement de leurs récoltes. Ainsi douze agriculteurs et maraichers ont bénéficié de formation et l’expérimentation sur la production et l’utilisation du biochar.

Objectif

Ce projet est mené pour la formation et l’équipement des jeunes et femmes dans la ville de Moundou pour la production du charbon vert et l’expérimentation du biochar. Il vise à former en première phase sur la production du charbon vert et sa vulgarisation auprès des ménages et restaurants afin de limiter l’utilisation du charbon de bois. La deuxième phase consiste à poursuivre l’expérimentions du biochar auprès des agriculteurs et maraîchers afin de maitriser son utilisation dans les cultures ; cela permettra à ces derniers d’améliorer le rendement de leur culture et limiter l’utilisation des engrains et produits chimiques nocifs à l’environnement.

Niveau de réalisation

Mise en oeuvre

Dates du projet

01/01/2021 - 30/06/2021

Résultats quantitatifs

Dans la mise en œuvre du projet de la production du charbon vert et biochar:

  • Quatre (4) groupements féminins de quarante-huit (48) ont bénéficié de formation et reçu des équipements
  • Huit (8) groupements et association mixes de quatre-vingt (80) jeunes dans les villes de Moundou et ses environs, Doba, Kelo et N’djaména – ont aussi bénéficié de formation et reçu des équipements
  • Cinq (5) tonnes de charbon vert produites
  • Deux (2) tonnes de biochar produites
  • Dix mille (10 000) personnes sensibilisées sur l’avantage lié à l’utilisation du charbon vert et biochar
  • Plus de trois mille (3000) personnes ont accès au charbon vert et biochar et l’utilisent couramment
  • Douze agriculteurs et maraichers ont bénéficié de formation et l’expérimentation sur la production et l’utilisation du biochar
Résultats qualitatifs

Pendant la formation sur la production du charbon vert et le biochar, l’accent a été mis sur la qualité du charbon vert et le biochar qui sera produit : il a été précisé que le charbon vert produit ne devra pas s’effriter après séchage ni dégager de fumée pendant son utilisation. Le biochar produit ne devra pas contenir de cendre.

  • Les apprenants ont compris la formation reçue et maitrisent la production du charbon et le biochar.
  • Les utilisateurs apprécient les produits achetés et sollicitent de plus en plus l’accès aux produits fournis.
  • Les autorités locales encouragent à poursuivre les activités et à les étendre dans d’autres régions. Le personnel d’ENVODEV est rassuré sur ses activités et est motivé pour continuer.
Financement

Ce projet est financé par MCC après avoir soumis le projet suite à un appel à proposition.

A propos
de l'organisation

ENVODEV

Site web
GHISLAIN RODOUMBAYE
Responsable Administratif
ghislain.rodoumbaye@envodev.org
+23566410284

ENVODEV est une association à but non lucratif qui travaille dans le domaine de la protection de l’environnement depuis plus de dix (10) ans. Ses activités concernent la formation et l’équipement des groupements, associations et  des jeunes entrepreneurs sur la production du charbon vert, des foyers améliorés et biochar.

En ce qui concerne la production du charbon vert qui est un bio combustible, produit à base de biomasses (déchets agricole, déchets industriels biodégradable…), ENVODEV a pu former et équiper quatre (4) groupements féminins de quarante-huit (48), huit (8) groupements et association mixes de quatre-vingt (80)  jeunes dans les villes de Moundou et ses environs, Doba, Kelo et N’djaména.

Pour la production et l’utilisation du biochar qui est un amendement du sol aidant à la rétention d’eau pour la croissance des plantes, ENVODEV a pu expérimenter ce nouveau produit dans la ville de Moundou depuis deux ans auprès des agriculteurs et maraichers afin d’améliorer le rendement de leurs récoltes. Ainsi douze agriculteurs et maraichers ont bénéficié de formation et l’expérimentation sur la production et l’utilisation du biochar. Les activités liées à la production des foyers améliorés sont menées dans la ville de Moundou, Kelo, Ndjaména auprès des jeunes et femmes.  C’est ainsi que plus de cinquante jeunes et femmes sont formées à cet effet. Les activités liés à la production de ces foyers ont permis à ses jeunes et femmes d’avoir d’emplois et de revenus leurs permettant de subvenir à leurs besoins sociaux économiques.

Parallèlement, ENVODEV travaille aussi en collaboration avec plusieurs autres organisations au niveau national et international sur le renforcement de capacité et échange de données liés à la protection de l’environnement et recherche & développement.

Retrouvez les sur
Autres partenaires / soutiens

MCC (Menonite Central Comite)