Congo-Kinshasa
Agriculture - Alimentation
Education - Formation climat
Financements climat
Forêts - Usage des sols
Planification - Aménagement des territoires - Villes durables
Transition de l'économie (filières durables, économie circulaire, déchêts)

Un Arbre Pour l’Avenir

Le projet "Un Arbre Pour l'Avenir" vise à reboiser 10.000.000 plantes en 5 ans (2.000.000/an) pour reconstituer l’écosystème du Bas-Fleuve (République Démocratique du Congo.

Une initiative de COMMUNAUTE EVANGELIQUE DE L ALLIANCE AU CONGO (CEAC/BOMA)

Présentation de l'initiative

Hier comptée parmi les forêts denses nationales, dont celle équatoriale, la forêt de Mayombe, dans le Bas Fleuve, a presque disparu à cause d’une exploitation sauvage à la base de :

  • La diminution de sa capacité de rétention d’eau des sols, l’appauvrissement d’abattis brûlis qui diminution de la fertilité des sols, l’augmentation des zones inondables avec comme conséquences et effets collatéraux : la réduction des rendements agricoles, la dégradation des terres cultivées et le risques d’inondation accrus
  • La limitation de l’infiltration de l’eau, la diminution de la qualité d’eau par l’augmentation des matériaux en suspension avec comme conséquences et effets collatéraux: La dégradation de l’accès à l’eau pour les populations et l’augmentation du stress hydrique pour les cultures
  • L’appauvrissement de la faune et de la flore, la disparition des lambeaux forestiers et des essences arbustives avec comme conséquences : la diminution de la disponibilité en ressources d’intérêt alimentaires, médicinales et économiques, la diminution de la capacité d’adaptation et de régénération de l’environnement, l’augmentation du risque de prolifération des espèces invasives, La destruction de la faune et flore de la zone et La disparition des espèces animales endémiques de la région.

L’initiative consiste à reproduire 10.000.000 plantes en 5 ans dans 4 différentes pépinières équipées à Moanda, Tshela, Lukula et Seke banza avec 500.000 plantes chacune/an, des plantes qui seront distribuées gratuitement à toute la population, écoliers et planteurs agriculteurs afin de reconstituer l’écosystème détruit, notamment avec des plantes à croissance rapide (L’acacia et L’eucalyptus) et des essences forestières comme le Prioria balsamifera, le Terminalia superba et l’ Albizia ferruginea

Objectif

Reboiser 10.000.000 plantes en 5 ans (2.000.000/an) pour reconstituer l’écosystème du Bas Fleuve.

Niveau de réalisation

Recherche en cours

Dates du projet

01/2022 - 12/2027

Résultats quantitatifs

Le projet compte produire et distribuer gratuitement deux types de plantes avec :
Deux type des Plante à croissance rapide avec:

  • 100.000 plantes d’acacia/an/pépinière (400.000/an et 2.000000/5ans)
  • 100.000 Kg plantes d’eucalyptus/an/pépinière (400.000/an au total et 2.000000/5ans)
    Trais Essences Forestières avec:
  • 100.000 Kg plantes de Prioria balsamifera (Tola)/an/pépinière (400.000/an et 2.000000/5ans)
  • 100.000 Kg plantes de Terminalia superba(Limba)/an/pépinière (400.000/an au total et 2.000000/5ans)
  • 100.000 Kg plantes de l’ Albizia ferruginea (Kambala)/an/pépinière (400.000/an et 2.000000/5ans)
  • 10.000.000 plantes en 5 ans (2000000/an) sur une superficie totale de 9.980 km2
  • 4 pépinières (Moanda, Tshèla, Lukula et Seke Banza)
  • Un coût global de 5.000.000 $ US.
Résultats qualitatifs

Comme résultats qualitatifs, nous avons:

  • La conscientisation de la population locale ( Eleves, paysans planteurs  sur l importance du reboisement
  • L’amélioration du climat local ;
  • La stabilisation du sol et la lutte contre les érosions;
  • La baisse de la pollution des rivières et cours d’eaux
  • La reconstitution de la nature et de la faune de la région
Financement

La CEAC recherce des financements

A propos
de l'organisation

COMMUNAUTE EVANGELIQUE DE L ALLIANCE AU CONGO (CEAC/BOMA)

Mabiala Kuvuna Corneille
Project Manager
kuvunacorneille@gmail.com
+243 899 226 676

La CEAC est une Asbl en activité depuis l’arrivé des Missionnaires Protestantes en 1885 avec comme siège social dans la Ville de Boma dans la Province du Kongo Central en République Démocratique du Congo.
Elle est presente et active::

  • Dans le secteur Religieux: ou elle dispose actuellement 964 paroisses avec plus de 1.300.000 fidèles;
  • Dans le secteur de l’Eduction ou elle possède 236 écoles, duprimaires à l Université avec environ 111.000 élèves chaque année;
  • Dans le secteur de la Santé ou elle possède plusieurs Hôpitaux et centres de santé de références;
  • Dans le Secteur Social ou elle encadre la population vulnérable à travers des associations philanthropiques affiliées