Mali
Adaptation - Résilience
Agriculture - Alimentation
Education - Formation climat
Energie
Forêts - Usage des sols
Transition de l'économie (filières durables, économie circulaire, déchêts)

Valorisation des résidus agricoles et déchets forestiers en biocombustibles et la diffusion des équipements de cuisson propre

Ce projet vise à réduire la surexploitation des forêts et jouer les biocombustibles pour assurer l’approvisionnement en bois d’énergie, autour de la valorisation des résidus de récoltes tels que les tiges de coton, la bagasse, les résidus de riz et de maïs.

Une initiative de Groupe Yiriimex-SA

Présentation de l'initiative

L’énergie de cuisson est une énergie primordiale pour les industries, les artisans, les ménages et la population en général. L’accès de la population au gaz butane, bois de chauffe, charbon de bois ou d’autres combustibles de cuisson doit être assuré afin de garantir une sécurité alimentaire, sanitaire, économique et sociale au Mali dans un contexte où 80% des besoins en énergie dépendent de l’exploitation des ressources naturelles. Or, au Mali, il est de plus en plus difficile pour un ménage d’avoir accès à ces combustibles. Les ressources se font de plus en plus rares et sont confinées dans des zones de plus en plus éloignées des grands centres de consommation. Selon les dernières les données 2020 du Système d’Information Forestier (Sifor) de la Direction Nationale des Eaux et Forêts, plus de 55 % du territoire du Mali sont dépouillés de végétation, plus de Cinq Cent Mille (500 000) hectares de déforestation par an et la demande de la biomasse pour la cuisson dépasse actuellement plus de Dix Millions (10 000 000) de tonne par an.
De ce fait, quel rôle pourrait jouer les biocombustibles pour assurer l’approvisionnement en bois d’énergie et réduire la surexploitation de nos forêts ?
C’est à cette question que le projet de production de briquettes répond avec une proposition basée autour de la valorisation des résidus de récoltes tels que les tiges de coton, la bagasse, les résidus de riz et de maïs.
L’objectif de développement de ce projet est de satisfaire la demande urbaine et rurale en combustible de cuisson, en remplaçant le bois énergie, pour réduire les pertes de couvert forestier et la dégradation des écosystèmes de séquestration du carbone et de la biodiversité, de créer des opportunités d’emploi et de générer des revenus pour les communautés bénéficiaires dans le bassin de production agricole au Mali.

Objectif

L'objectif du projet du Groupe Yiriimex-SA vise à substituer la consommation de bois énergie pour contribuer à l'atteint des Objectifs de Développement Durable au Mali

Niveau de réalisation

Modélisation

Dates du projet

Projet toujours en cours

Résultats quantitatifs

Les résultats quantitatifs sont essentiellement :

  • la signature avec les trois (03) interprofessions agricoles (coton, riz, maïs) pour la fourniture de matière
  • la signature d’un partenariat avec trois services technique de l’Etat (L’Agence Malienne pour le Développement d l’énergie domestique et de l’électrification rurale, la Direction Nationale des Eaux et Forêts, la Direction Nationale de l’Industrie)
  • l’installation de sept (07) foyers institutionnels à travers le Mali
  • la formalisation des contrats commerciaux  pour la fourniture de biocombustibles à hauteur de 7 800 tonnes pour les boulangeries, 27 000 pour les huileries,
  • la fourniture de 7 000 fourneaux au compte du projet DEGEFRO III/PCVA
  • l’établissement d’un partenariat avec 37 collectivités de Koutiala pour équiper de 85 000 ménages en équipements de cuisson propre
Résultats qualitatifs

Comme résultat qualitatif, nous pouvons citer :

  • La production des briquettes et granulés à partir d’une Unité pilote,
  • La confection des équipements de cuisson propre dénommés KIMOU,
  • L’inscription du projet parmi les projets prioritaires de la mise en œuvre de la Contribution Déterminée au niveau National,
  • La réalisation des tests des biocombustibles dans les industries (boulangeries, huileries) dans les ménages, restaurants, centres de formation, les artisans
  • L’appui technique de la FAO (l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) pour diligenter une étude de faisabilité pour la réalisation d’une Unité production des biocombustibles à Bamako
  • La reconnaissance du projet des départements l’environnement, de l’énergie entre autres.
  • La signature d’un partenariat public privé (PPP) avec les collectivités pour la réalisation du projet
  • La signature du même PPP avec la Direction Nationale des Eaux et Forets
Financement

Le projet du Groupe Yiriimex sera financé par le promoteur du projet 'Oumar DIALLO), les collectivités, les banques, les fonds d'investissements qui ont manifesté leurs intérêts.

A propos
de l'organisation

Groupe Yiriimex-SA

Amzatou KONE
Directeur Général Adjoint
amzakone@hotmail.com
(00223) 76229101/66069401

Les activités du Groupe Yiriimex-SA consistent à la production des bio-combustibles (briquettes et granulés) ainsi que la confection et la diffusion des technologies résilientes (équipements de cuisson propre) faces aux effets des changements climatiques. Les activités du Groupe sont :

  • déclinées en programme national
  • visent valoriser plus de 2 500 000 de tonnes de résidus agricoles et déchets forestiers par an dans les grandes zone de production agricole pour produire 2 000 000 de tonne de bio-combustible par an

Le programme du Groupe Yiriimex-SA s’inscrit dans la mise œuvre de la Contribution Déterminée au niveau National (CDN) pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre au Mali. Tous les matériaux contenant du lignite et de la cellulose sont appropriés pour la densification et la production de bio-combustibles. Le groupe a porté un choix stratégique sur 4 résidus agricoles très abondants et très peu valorisés, tels que : la tige de coton, les rafles de maïs, les coques de riz et la bagasse de canne à sucre et autres déchets forestiers. Les bio-combustibles sont faits à partir du mélange de ces résidus et déchets forestiers.

Le développement des équipements de cuisson propre du Groupe Yiriimex-SA, nommés «KIMOU», porte sur les foyers fixes et fourneaux mobiles multi-fonctionnels et surtout adaptés à la consommation des briquettes. Ce sont des technologies fabriquées à partir des matériaux locaux du Mali. Pour les foyers fixes, ils sont composés du recyclage des anciennes jantes de véhicule, argile, sable, brique rouges et les fourneaux mobiles avec métaux.

Un projet
en collaboration
  • Direction Nationale des Eaux et Forets

    Service technique de l'Etat

    Mr Coulibaly
    coulibalyk06@yahoo.fr
    (00023)76248537
  • Inter Collectivité "MINIAKALA KAFO" de Koutiala

    Collectivité territoriale

    Sina KONE
    konesina2000@yahoo.fr
    (00223)76016071/63586172
  • Agence de l'Environnement et du Développement Durable (AEDD )

    Agence de l'Etat

    Drissa DOUMBIA
    drissd2@gmail.com
    (00223)74332222/67332222
Autres partenaires / soutiens

-La Direction Nationale de l’Industrie (DNI)
-La Direction Nationale de L’Energie (DNE)
-L’Agence Nationale du Développement des Biocarburants (ANADEB),
-L’Agence Malienne pour le Développement d l’énergie domestique et de l’électrification rurale (AMADER),
-La Coopération Néerlandaise de Développement SNV Mali,
-L’Association des exploitations forestiers pour les déchets forestiers
-La Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles (CMDT),
-La Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton Mali C-SCPC
-L’Interprofession de la Filière Maïs du Mali (l’IPROFIM-MALI)
-L’Interprofession riz (IFRIZ) pour les résidus du riz.