Kenya
Energie

Dispositif amélioré de fourneau à économie d’énergie Uhai, produit localement

Uhai Lake Forum travaille avec les résidents du bassin du lac Victoria, surtout du Kenya, afin de les rendre autonomes, pour qu'ils puissent tracer leur propre destin dans les sphères socio-économiques, politiques et culturelles. Un groupe cible comprend les utilisateurs de ressources, tels que les femmes pour la fabrication de poêles.

Une initiative de Uhai Lake Forum

Présentation de l'initiative

Uhai Lake Forum (ULF) est une organisation de la société civile basée à Kisumu City, au Kenya. ULF travaille en collaboration avec la municipalité du comté de Kisumu, parmi d’autres partenaires, pour aborder les questions de changement climatique par le développement durable de dispositifs énergétiques améliorés avec les femmes et les jeunes dans les centres urbains et périurbains de la ville de Kisumu,

L’ULF vise à résoudre les problèmes d’accès à l’énergie et à l’électricité parmi les citoyens vivant dans et autour des zones suburbaines de la municipalité de Kisumu City.

L’une des principales activités mises en œuvre par le Forum du lac Uhai est d’accroître l’accès à un fourneau amélioré Uhai fabriqué localement, qui permet d’économiser plus de 50 % d’énergie par rapport aux fourneaux locaux actuellement utilisés et vendus sur le marché.

Le Forum du lac Uhai travaille en étroite collaboration avec un certain nombre de groupes de femmes et de jeunes afin de les former et de renforcer leurs capacités sur la manière de :

  • rendre les fourneaux améliorés facilement disponibles dans la ville de Kisumu
  • collaborer avec la municipalité ou le gouvernement du comté de Kisumu pour faire en sorte que le dispositif soit facilement accessible à tous les membres de la communauté à des prix abordables
  • s’assurer que les produits abordent les questions du changement climatique et de l’amélioration de la santé des utilisateurs, afin de garantir une ville saine et durable

Ce projet vise à établir un mécanisme permettant aux femmes de tirer un plus grand profit économique de leurs activités, de s’assurer un revenu plus stable et d’avoir les moyens d’épargner et de construire un meilleur avenir pour elles-mêmes et leurs familles.

Les principales activités seront le renforcement des groupes de femmes auxquels la plupart d’entre elles appartiennent, la mise en place d’un service de distribution de fourneaux améliorés, l’accès à des services financiers, tels que des produits d’épargne et des facilités de micro-bail, et la création de canaux de marché directs entre les femmes/groupes de femmes, générant des revenus plus élevés pour les femmes.

L’utilisation accrue de fourneaux améliorés sera également une activité clé dans les zones rurales et urbaines. Le projet se concentrera sur les hommes, les jeunes et les femmes en mettant en place des institutions ayant à cœur les intérêts des femmes afin de leur ouvrir toutes les opportunités existantes pour aborder les questions climatiques dans la ville de Kisumu.

Objectif

Réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère en utilisant des fourneaux améliorés fabriqués localement.

Niveau de réalisation

Opération pilote, expérimentation

Dates du projet

01/01/2016 - 01/01/2022

Résultats quantitatifs

Alors que le projet est toujours en cours, les résultats suivants ont été atteints :

  • Plus de 8 groupes de femmes ont été formés et sont devenus compétents, de sorte que les femmes fabriquent déjà les appareils
  • Au moins 6 800 unités de fourneaux Uhai ont été fabriquées, vendues et sont utilisées
  • Plus de 30 jeunes participent à la fabrication de réchauds améliorés
Financement

Le projet a reçu des fonds par l'intermédiaire d'Act Change Transform, qui a été financé par l'ambassade du Danemark, de la CAFOD (Agence catholique pour le développement outre-mer), du PNUD et de l'ONU Femmes

A propos
de l'organisation

Uhai Lake Forum

Site web
Mark Omondi
Directeur
momondii@yahoo.com
0724224677

Le Forum du lac Uhai (ULF) s’engage à mettre en œuvre un certain nombre d’activités, notamment :

  • I. Gestion durable des ressources naturelles : à travers ce programme, la nature, qui implique l’environnement et les personnes qui y vivent, est d’un intérêt vital pour ULF. Les activités humaines sur l’environnement, dont elles tirent leur subsistance et dont leur vie dépend, doivent donc être contrôlées et réglementées, afin que l’environnement, qui comprend l’eau et ses diverses sources, la terre, les sols et les forêts, entre autres, puisse continuer à profiter aux générations actuelles et futures de manière propre et durable. L’essentiel des activités consiste à aborder les aspects du changement climatique en documentant les sources d’émissions de gaz à effet de serre et en évaluant l’accès aux émissions énergétiques. Par la promotion de dispositifs énergétiques, qui gèrent les sources d’émission et réduisent les menaces de réchauffement de la planète, l’organisation vise à contribuer à la réduction des températures mondiales, comme l’exige l’Accord de Paris.
  • II. Construction de la paix et transformation des conflits : la paix est à la base de tout ce que fait l’UFL. Elle commence par les individus, les groupes, puis s’étend entre les personnes et leur environnement naturel. Elle investit donc dans des programmes et des projets qui s’attaquent aux déclencheurs et aux causes profondes des conflits et de la violence au sein des communautés cibles, sans distinction de sexe ou de génération. Les principaux auteurs et victimes de conflits violents sont formés pour devenir des agents de changement auprès de leurs pairs et de leurs partenaires en vue d’un programme de construction de la paix.
  • III. Bonne gouvernance et protection des droits de l’homme : La “mauvaise” gouvernance, caractérisée par la corruption récurrente, le non-respect de l’État de droit, l’impunité et la violation des droits de l’homme, menace souvent le tissu même de notre société. Les détenteurs de devoirs et de droits ont un rôle et une responsabilité dans le changement du statut de gouvernance de leurs comtés respectifs. Grâce à ce programme, ULF cherche à renforcer la voix des citoyens pour qu’ils participent de manière significative à toutes les questions qui affectent leur vie, notamment en exigeant une bonne gouvernance, ainsi que le respect et la protection de leurs droits. Les citoyens responsabilisés s’engageront efficacement et négocieront avec les responsables pour qu’ils remplissent leurs devoirs, notamment en rendant compte de leurs actions ou inactions.
  • IV. Prévention et gestion de la santé (VIH/sida) : la mauvaise santé, et plus particulièrement le taux alarmant de prévalence du VIH/sida parmi les groupes cibles d’ULF, nécessite également l’action de l’organisation, comme elle l’a toujours fait dans un passé récent. Elle cherche à y poursuivre son intervention par le biais du changement de comportement, de la communication et de la promotion des moyens de subsistance parmi les personnes infectées et affectées, les familles, ainsi que la population à risque d’être infectée. La prévention des nouvelles infections par le VIH/sida et une vie positive sont quelques-uns des principaux résultats attendus de la mise en œuvre de ce programme parmi les groupes cibles de l’ULF.
Retrouvez les sur
Un projet
en collaboration
  • ACT! (Act Change Transform)

    Non Governmental Organization

    Bonventure Chengeck
    Bonventure.Chengeck@act.or.ke
    +254 0701711759
  • CAFOD - Agence catholique pour le développement outre-mer

    Non Governmental Organization

    Catherine Ogola
    cogolla@cafod.org.uk
    +254 0720949023