Cameroun
Eau

fabrication des cartouches de filtration pour les zones rurales à partir des materiaux locaux capable d’inhiber les microrganismes pendant la filtration

L’Institut Universitaire de Technologie (IUT) est un établissement de l’Université de Ngaoundéré né de la réforme universitaire de 1993, décidée par le Gouvernement Camerounais. Il a pour missions : •

Une initiative de INSTITUT UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE DE NGAOUNDERE ( UNIVERSITE DE NGAOUNDERE)

Présentation de l'initiative

Depuis 1992, la gestion de l’eau et, notamment, l’accès à l’eau potable est considéré comme un enjeu essentiel pour le développement socio-économique par les Nations Unies. Pourtant, l’accès à l’eau potable est encore et toujours un problème majeur dans le monde. De nombreuses personnes sont touchées par cette situation. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation et l’Enfance (UNICEF), en 2019, environ 2,2 milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable dans le monde. Selon les mêmes sources, près de 4,2 milliards de personnes ne disposent pas de services d’assainissement de base. Au Cameroun, la situation est également préoccupante. Bien que le pays dispose d’une des plus grandes ressources en eau, selon les données de l’OMS, en 2019, près de 30% de la population n’a pas accès à l’eau potable. La situation s’aggrave dans les zones rurales du pays, où l’accès à l’eau potable est plus difficile.
En effet, dans les zones rurales, les filtres céramiques sont utilisés pour la potabilisation de l’eau. Mais seulement, ces filtres ont une durée de vie qui est réduite à cause du développement des microorganismes, dans les filtres, qui vont produire un biofilm qui va réduire le débit découlement, et, par conséquent, conduire au remplacement du filtre. C’est ainsi que pour contribuer et tenter de résoudre ce problème, nous nous sommes fixés pour objectif d’élaborer un matériau filtrant ayant les propriétés d’inhiber les microorganismes lors de la filtration.

Objectif

Mettre à la disposition de la population( rurale) des filtres à partir des matériaux locaux efficace surtout capable d'inhiber les microorganismes et à moindre cout.

Niveau de réalisation

Recherche en cours

Dates du projet

16/05/2021 ( projet toujours en cours)

Résultats quantitatifs

Les résultats obtenus, au bout de ces analyses, montrent que la synthèse des nanoparticules (NPs) a été effectuée par le changement de couleur observé des solutions après le chauffage. La caractérisation des NPs au microscope optique a démontré qu’elles avaient des formes pseudo-sphériques ainsi qu’une distribution de taille multiforme. Nous avons obtenu des pics entre 300 et 350nm qui indiquent une résonance plasmonique de surface des NPs lors de la lecture au spectrophotomètre. En ce qui concerne l’activité antibactérien des NPs, les résultats obtenus révèlent un effet antimicrobien significatif de CuNPS 10mL. Cet effet est démontré par un diamètre d’inhibition de 15mm au niveau de la souche microbienne utilisée. Enfin, les charbons actifs greffés (CuNPs 10mL et l’extrait) ont montré des

Résultats qualitatifs

1.Cette cartouche de filtration a permis d’une part à abattre la turbidité et d’autres parts à réguler le pH. Les turbidités qui varient de 1,1 à 128 NTU avant filtration ont été dans la plupart abattu à des valeurs inférieures à 5 NTU. Le pH quant à lui varie entre 6,5 et 9,5. La conductivité électrique nous présente des valeurs inferieures à 5 µS/cm et pourtant elle devait entre 500 et 800 µS/cm. Ces valeurs ne respectent pas la norme car très en-dessous. Le débit de filtration étant alors d’environ 0,7 L/min. Donc pour ces turbidités, il n’en existe pas de limite pour la cartouche. Les résultats obtenus ont montré d’excellents abattements de la turbidité malgré le niveau élevé de celle de l’eau brute.

Financement

ce projet est financé entièrement sous fonds propre

A propos
de l'organisation

INSTITUT UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE DE NGAOUNDERE ( UNIVERSITE DE NGAOUNDERE)

JEAN JACQUES NESTOR NSOE MENGUE
Enseignant-chercheur
nsoemenguenestor@yahoo.fr
677660466

The Institut Universitaire de Technologie (IUT) is part of the University of Ngaoundéré, and was created as a result of the 1993 university reform decided by the Cameroon government. Its mission is to
– to provide initial higher education preparing students to become senior technicians in the fields of technology, industrial techniques, process engineering and the tertiary sector,
– to provide continuing education in its areas of expertise,
– to provide applied research, services and vocational training to companies and government departments in the fields corresponding to its activities.
Firmly established on the Dang Campus for more than a quarter of a century, the IUT fulfils its mission by