Burkina Faso
Adaptation et résilience des territoires et des écosystèmes
Agriculture et alimentation

Le Bocage Sahélien

Intégrer la sauvegarde de l'environnement dans l'agriculture sahélienne au Burkina Faso.

Une initiative de ONG Terre Verte

Présentation de l'initiative

La dégradation du milieu rural sahélien s’est aggravée durant ces dernières décennies, mettant en péril les populations rurales. L’embocagement de l’espace rural permet de résoudre les problèmes liés à cette agriculture extensive.

Par une approche globale du problème, nous intégrons la préservation de l’environnement dans l’agriculture sahélienne grâce à trois axes d’intervention: l’expérimentation, la formation, un appui direct aux agriculteurs.

Le concept est basé sur la création de périmètres bocagers dans un régime de copropriété coutumière, comprenant des parcelles privées appartenant à des agriculteurs et des communs gérés par une association de bénéficiaire.

Il y a eu une première experience dans les années 90 à la Ferme pilote de Guiè. Depuis 2001, Terre Verte a étendu ce concept, qui est maintenant adopté dans 3 autres fermes pilotes au Burkina Faso (Yatenga et Sanmatenga).

Le bocage sahélien

Le bocage se définit comme un paysage rural de prairies et/ou de champs entourés de haies vives et de bois. Le bocage est un milieu équilibré créé par l’Homme où il associe l’arbre, la culture et l’élevage et où l’Homme et la Nature vivent en harmonie.

Au Sahel, la première vocation du bocage est de garder l’eau de la pluie là où elle tombe par
des aménagements de diguettes, de mares et de haies vives, afin d’atténuer l’action érosive des eaux de la mousson et de maintenir la biodiversité d’un milieu extrêmement fragile.

Objectif

Intégrer la sauvegarde de l’environnement dans l’agriculture au Sahel

Niveau de réalisation

Opération pilote, expérimentation

Résultats quantitatifs

1000 hectares de périmètre mis bocagers aménagés dans trois provinces du Burkina Faso.

Résultats qualitatifs

Les terres aménagées ont été récupérées et protégées contre l’erosion, la biodiversité du milieu enrichie continuellement.

Le résultat est un environnement restauré où l’agriculture n’est plus synonyme d’érosion, où l’élevage n’est plus synonyme de surpâturage et où les arbres et arbustes sont harmonieusement intégrés à l’environnement et la question foncière connaît un début de règlement.

Photos de l’initiative

Du désert au bocage

L’impact du périmètre bocager de Guiè/Tankouri, ou comment en deux décennies, une terre aride trouve une nouvelle fertilité grâce au bocage sahélien. La caméra nous amène de la zone restée désertique à un paysage de champs, de pâtures et de haies vives.

A propos
de l'organisation

ONG Terre Verte

Organisation non-gouvernementale, association

Site web
Seydou Kabore
Directeur de la Ferme pilote de Guiè
guie.azn@eauterreverdure.org

L’ONG TERRE VERTE intervient au Burkina Faso depuis 1989 dans la réalisation de périmètres bocagers (wégoubri en langue mooré), un concept nouveau d’aménagement rural mis au point par la Ferme pilote de Guiè dans les années 90 et maintenant repris dans d’autres fermes pilotes burkinabè.