Égypte
Agriculture - Alimentation

Améliorer les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles par une utilisation optimale des systèmes d’agriculture en environnement salin intégrée : une étude de cas en Égypte

Ce projet mené par "Desert Research Center" vise à améliorer les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles dans l'environnement salin de la région du nord du Sinaï, en Égypte, en augmentant la productivité des cultures et du bétail.

Une initiative de Desert Research Center

Présentation de l'initiative

Les objectifs de cette initiative étaient les suivants :
1- Développer et diffuser de nouveaux fourrages à haut rendement et tolérants à la salinité, des technologies de gestion des cultures pour une production agricole et animale économique et durable
2- Réalisation d’évaluations sur le terrain à grande échelle et transfert aux agriculteurs locaux de « packages » de gestion intégrée (PGI) de la production et de l’utilisation des cultures céréalières ainsi que des technologies et de production et d’alimentation animale.
3- Autonomisation socio-économique des agriculteurs
4-Renforcement des capacités des agriculteurs participants

Objectif

Améliorer les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles dans l'environnement salin de la région du nord du Sinaï, en Égypte, en augmentant la productivité des cultures et du bétail.

Niveau de réalisation

Recherche en cours

Dates du projet

01/10/2015 - 2018/ prolongé

Résultats quantitatifs

1.adoption d’un « package » de gestion intégrée pour la production de semences (20 agriculteurs).
Adoption des génotypes  les plus tolérants pour 3 cultures fourragères (Millet perlé, Sorgho
et Luzerne), 2 cultures céréalières (Triticale et Orge) et 3 plantes oléagineuses ( moutarde,
En plus de la betterave fourragère -Panicum turgidum-Kochia indica
– L’herbe du Soudan – Medicago arborium – et les arbustes fourragers de
les valeurs de production, par exemple, Atriplex sp.-Leucaena leucocephala-Sesbania sesban- Acacia Prosopis sans épine.

2. Participation active de 500 agriculteurs participant directement à l’action, en plus des 1 100 agriculteurs participant indirectement à l’action qui ont participé à l’élaboration de programmes de gestion améliorés (préparation, fertilisation, irrigation, drainage des terres et post-récolte) pour augmenter la productivité des cultures fourragères et céréalières et améliorer la production animale.

3. Transfert du « package » de gestion intégrée pour la production de céréales et de fourrage à 60
des agriculteurs participants du Sud et du Nord du Sinaï.

4. Évaluation économique au niveau des fermiers de l’alimentation des animaux avec des fourrages tolérant le sel sous différents niveaux de salinité  ce qui a entraîné une augmentation d’environ 60 % de La production de lait et de viande et la réduction des coûts d’alimentation d’environ 40 %.Le revenu a augmenté d’environ 70 %.

5. évaluation économique des ensembles de mesures de gestion intégrée des cultures des fermiers qui ont participé étaient très proches des résultats obtenus au niveau de la recherche. Cela signifie que les paquets technologiques sont bien adoptés par les 60 agriculteurs participants.

6. Évaluation de l’impact environnemental du système de production fourragère et animale adopté
l’utilisation d’eau saumâtre dans le nord et le sud du Sinaï.

Résultats qualitatifs

1. Sensibiliser davantage les agriculteurs aux technologies de production de semences
les cultures fourragères et la sélection de variétés améliorées et assurer la pureté des génotypes grâce à des cours de formation, organiser des écoles de terrain pour les agriculteurs.
2. produire une quantité suffisante de semences des variétés/accessoires visées pour
l’adoption et la mise à l’échelle au niveau des exploitations agricoles.
3. Amélioration de l’efficacité de l’utilisation de l’eau grâce à des systèmes d’irrigation modernes.
4. Déploiement et expansion des techniques agricoles dans les domaines des cultures fourragères, de l’ensilage et des aliments pour animaux et une production de masse pour améliorer la capacité de stockage des aliments pour animaux
5. Évaluation économique de la rentabilité des ensembles de technologies transférées dans le domaine du fourrage
et l’élevage sur les moyens de subsistance des agriculteurs pauvres.
6. Évaluation de l’impact environnemental du système de production fourragère et animale adopté
l’utilisation d’eau saumâtre dans le nord et le sud du Sinaï.
7. Renforcement de la capacité des agriculteurs, des femmes rurales et du personnel technique à développer les cultures fourragères adaptés, la production de semences, la gestion des cultures et l’alimentation animale et la production et la transformation des produits animaux par le biais d’ateliers et de programmes de formation,
« Farmers Field School », brochures.

Financement

Il a été financé par les organisations FIDA, l'ICBA et RDC

A propos
de l'organisation

Desert Research Center

Site web
Hassan El Shaer
Ex- Vice President of DRC
hshaer49@hotmail.com

Le Centre de recherche sur le désert (DRC) a été créé en 1939 et a été officiellement inauguré en 1950.
Il s’agit actuellement d’une institution indépendante affiliée au ministère de l’agriculture et de la mise en valeur des terres.
Ses principaux objectifs sont les suivants :
– Étudier les ressources naturelles des zones désertiques égyptiennes en vue d’un développement pour une utilisation agricole durable.
– Planifier des politiques, des stratégies et des mesures appropriées afin de lutter contre la sécheresse et les processus de désertification.
– Réaliser des études au profit des institutions gouvernementales, des sociétés et des petites
les propriétaires fonciers.
– Parrainer des assistants de recherche de troisième cycle et des universitaires pour des études supérieures.

 

Retrouvez les sur
Un projet
en collaboration avec
  • International Center for Biosaline Agriculture

    Science et Recherches

    Ismahan Al Wafi
    comms@biosaline.org